Talus
Revue de pressqu’hebdomadaire

Accueil > Annexes > israël-Gaza : enquête internationale

israël-Gaza : enquête internationale

samedi 12 juin 2021, par Talus

israël-Gaza : enquête internationale
Carte Annexes

UN Rights Council Votes for Probe Into 'Crimes' Committed in Israel-Gaza Fighting

Le Conseil des droits humains de l'ONU vote en faveur d'une enquête sur les " crimes " commis lors des combats entre israël et Gaza

Source : Haaretz

Reuters & Jonathan Lis, le 27 mai 2021.

 

Israel says it will not cooperate with the investigation, which is also authorized to cover events in Jerusalem, as twenty-four of the forum's 47 member states voted in favor of the resolution

 

israël déclare qu'il ne coopérera pas à l'enquête, qui est également autorisée à couvrir les événements survenus à Jérusalem. Vingt-quatre des 47 États membres de l’assemblée ont voté en faveur de la résolution.

 

 

Reuters and Jonathan Lis May. 27, 2021 7:50 PM

 

Militants du Hamas dans une manifestation à Khan Younis

 

Hamas militants at a rally in Khan Younis, in the southern Gaza Strip, on Thursday.Credit: Ibraheem Abu Mustafa/Reuters

Des militants du Hamas dans une manifestation ce jeudi à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza. Photo : Ibraheem Abu Mustafa/Reuters

 

The United Nations Human Rights Council agreed on Thursday to launch an international investigation into crimes committed during the 11-day conflict between Israel and the Islamist group Hamas in Gaza.

By a vote of 24 states in favor, nine against, with 14 abstentions, the 47-member forum adopted a resolution brought by the Organisation of Islamic Cooperation (OIC) and the Palestinian delegation to the United Nations.

 

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a décidé jeudi de lancer une enquête internationale sur les crimes commis pendant les 11 jours de conflit entre israël et le groupe islamiste Hamas à Gaza.

Par un vote de 24 États en faveur, neuf contre et 14 abstentions, l'instance des 47 membres a adopté une résolution portée par l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et la délégation palestinienne auprès des Nations unies.

Addressing the council's special session, Michelle Bachelet, the UN high commissioner for human rights said that Israel's deadly strikes on Gaza might constitute war crimes and that Hamas had violated international humanitarian law by firing rockets into Israel.

 

Lors de la session spéciale du Conseil, Michelle Bachelet, haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, a déclaré que les frappes meurtrières d'israël sur Gaza pouvaient constituer des crimes de guerre et que le Hamas avait violé le droit humanitaire international en tirant des roquettes sur israël.

The decision also authorizes the committee to cover potential human rights violation in Israel itself, including the violence in mixed cities. The committee will therefore be permitted to investigate the escalations starting from April 13, in order to cover events in Sheikh Jarrah and at the Temple Mount.

 

Israel's Foreign Ministry said that it would refuse to cooperate with the probe. "Israel rejects with disgust the decision adopted today by the Human Rights Council, a hypocritical body with an in-built anti-Israel majority," the statement said.

 

La décision autorise également la commission à couvrir les violations éventuelles des droits de l'homme en israël même, y compris la violence dans les villes mixtes. La commission sera donc autorisée à enquêter sur les escalades à partir du 13 avril, afin de couvrir les événements à Sheikh Jarrah et sur le Mont du Temple.

 

Le ministère israélien des affaires étrangères a déclaré qu'il refuserait de coopérer à cette enquête. " israël rejette avec indignation la décision adoptée aujourd'hui par le Conseil des droits de l'homme, une organisation hypocrite à majorité anti-israélienne ", indique le communiqué.

Israel also boycotted the UN Fact Finding Mission in 2009, headed by South African jurist Richard Goldstone, following its operation in the Strip in 2008-2009.

 

The Foreign Ministry also slammed the council's decision for "totally ignoring the firing of 4,300 rockets on Israeli civilians."

 

israël a également boycotté en 2009 la mission de l'ONU visant à établir des faits, dirigée par le juriste sud-africain Richard Goldstone, à la suite de son opération dans la bande de Gaza en 2008-2009.

 

Le ministère des affaires étrangères a également critiqué la décision du Conseil pour avoir " totalement ignoré le tir de 4300 roquettes sur des civils israéliens ".

 

À lire sur ce sujet :

 

  •     Les roquettes tirées par le Hamas sur israël reflètent le succès de l'industrie militaire de Gaza.

  •     Le Hamas est sorti vainqueur de la guerre de Gaza. Voici comment israël peut transformer l'adversité en victoire.

  •     La reconstruction de Gaza ? Bienvenue à La-La Land

 

"The IDF acts in accordance with international law to protect the citizens of the State of Israel from Hamas' indiscriminate attacks," the statement continued.

 

Prime Minister Benjamin Netanyahu said that the council's decision "whitewashes a genocidal terrorist organization that deliberately targets Israeli civilians while turning Gaza's civilians into human shields." He ended his statement by saying the investigation "makes a mockery of international law and encourages terrorists worldwide."

 

Israel's ambassador to the U.S. and the UN, Gilad Erdan, went further by adding that "targeting the one and only Jewish state shows that the UNHRC is a politicized and antisemitic organization focused on advancing its own agenda."

 

Hamas, who will also be probed, responded to the decision by calling their actions against Israel as "legitimate resistance" and urged "immediate steps to punish Israel."

 

Meanwhile, the U.S. said it deeply regretted a decision by the U.N. Human Rights Council to launch an international investigation into crimes that may have been committed in the conflict between Israel and the Palestinians.

" Les FDI agissent conformément au droit international pour protéger les citoyens de l'État d'israël des attaques aveugles du Hamas ", poursuit le communiqué.

FDI : forces de défense israéliennes = tsahal, l’armée régulière (N d Talus).

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que la décision du conseil " blanchit une organisation terroriste génocidaire qui vise délibérément les civils israéliens tout en transformant les civils de Gaza en boucliers humains ". Il a terminé sa déclaration en disant que l'enquête " tourne en dérision le droit international et encourage les terroristes du monde entier. "

 

L'ambassadeur d'israël aux États-Unis et à l'ONU, Gilad Erdan, est allé plus loin en ajoutant que " cibler le seul et unique État juif montre que le CDH est une organisation politisée et antisémite qui se concentre sur le déroulement de son propre agenda. "

 

Le Hamas, qui fera également l'objet d'une enquête, a réagi à cette décision en qualifiant ses actions contre israël de " résistance légitime " et a demandé instamment " des sanctions immédiates envers israël. "

 

Entre-temps, les États-Unis ont déclaré qu'ils regrettaient profondément la décision du Conseil des droits de l'homme de l'ONU de lancer une enquête internationale sur les crimes qui pourraient avoir été commis dans le conflit entre israël et les Palestiniens.

 

Image4

Pakistan's Foreign Minister Shah Mahmood Qureshi, right, and UN General Assembly President Volkan Bozkir during a joint press conference, in Islamabad, Pakistan, on Thursday.Credit: Anjum Naveed/AP

Shah Mahmood Qureshi, le ministre pakistanais des affaires étrangères, à droite, &   Volkan Bozkir, le président de l’assemblée générale de l’ONU, lors d’une conférence de presse commune à Islamabad au Pakistan.

 

"The action today instead threatens to imperil the progress that has been made," said the statement issued by the U.S. mission to the UN in Geneva.

 

The United States, Israel's closest ally, did not sign up to address the council, where it has observer status, appearing to shun the ninth session held on Gaza since 2006.

 

"Regrettably, the self-professed global champions of human rights continue to shield the occupier from global accountability, and literally provide arms and ammunitions for its widely reported war crimes and crimes of apartheid against the Palestinian people," Pakistan's ambassador to the OIC, Khalil Hashmi, said, speaking on behalf of the Islamic group.

 

'No evidence' Gaza buildings hosted armed groups

 

Michelle Bachelet said her office had verified the deaths of 270 Palestinians in Gaza, the West Bank and East Jerusalem, including 68 children, during violence this month. Most were killed in Hamas-controlled Gaza, where Israel fought militants for 11 days. Hamas rockets killed 12 people in Israel.

 

Bachelet said "indiscriminate" strikes from rockets launched by Hamas constituted "a clear violation of international humanitarian law" but stressed that Israel's strikes in Gaza, including shelling, missile strikes and attacks from the sea, caused widespread destruction of civilian infrastructure and fatalities.

 

 

"Despite Israel’s claims that many of these buildings were hosting armed groups or being used for military purposes, we have not seen evidence in this regard," Bachelet said.

 

"If found to be indiscriminate and disproportionate, such attacks might constitute war crimes," she added.

 

Palestinian Foreign Minister Riyad al-Maliki said: "Israel, the occupation and apartheid authority, continues its crimes, its policies and laws to consolidate a colonial and apartheid system."

 

The decisions of the committee have no legal standing in and of themselves, but their conclusions can later be used by courts or other international bodies.

 

Ben Samuels contributed to this report.

 

" L'action d'aujourd'hui menace au contraire de mettre en péril les progrès accomplis ", a déclaré la mission américaine auprès des Nations unies à Genève.

 

Les États-Unis, l'allié le plus proche d'israël, n’ont pas souhaité s'adresser au Conseil, où ils ont le statut d'observateur, semblant ainsi éviter la neuvième session tenue sur Gaza depuis 2006.

 

" Malheureusement, les champions mondiaux autoproclamés des droits de l'homme continuent de protéger l'occupant de toute responsabilité mondiale mais en réalité fournissent des armes et des munitions pour ses crimes de guerre et ses crimes d'apartheid contre le peuple palestinien ", a déclaré l'ambassadeur du Pakistan auprès de l'OCI, Khalil Hashmi, au nom du groupe islamique.

 

Aucune preuve que les bâtiments de Gaza aient accueilli des groupes armés

 

Michelle Bachelet a déclaré que son bureau avait recensé la mort de 270 Palestiniens à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, dont 68 enfants, au cours des violences de ce mois. La plupart ont été tués dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, où israël a combattu les militants pendant 11 jours. Les roquettes du Hamas ont tué 12 personnes en israël.

 

Mme Bachelet a déclaré que les frappes " aveugles " de roquettes lancées par le Hamas constituaient " une violation manifeste du droit humanitaire international ", mais elle a souligné que les frappes d'israël à Gaza, notamment les bombardements, les tirs de missiles et les attaques depuis la mer, avaient entraîné une destruction massive des infrastructures civiles et fait de nombreux morts.

 

" Malgré les affirmations d'israël selon lesquelles nombre de ces bâtiments accueillaient des groupes armés ou étaient utilisés à des fins militaires, nous n'avons pas vu de preuves à cet égard ", a déclaré Mme Bachelet.

 

" Si elles sont jugées indiscriminées et disproportionnées, ces attaques pourraient constituer des crimes de guerre ", a-t-elle ajouté.

 

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, a déclaré : " israël, l'autorité d'occupation et d'apartheid, poursuit ses crimes, ses politiques et ses lois pour consolider un système colonial et d'apartheid. "

 

Les décisions de la commission n'ont pas de valeur juridique en soi, mais leurs conclusions peuvent être utilisées ultérieurement par des tribunaux ou d'autres organismes internationaux.

 

Ben Samuels a contribué à ce reportage.

 

 

Vous savez sans doute que depuis, nétanyahou est tombé, grâce au mariage de la carpe & du lapin : dans la coalition on trouve bennet (parti yamina : extrême droite religieuse, partisan de la poursuite de la colonisation, de l’annexion de la Cisjordanie…) & les listes arabes. À suivre, donc.


À lire également sur ce thème :

Naftali Bennett, le triomphe du nationalisme mystique juif

&

Pour sortir de l’impasse, la Palestine a besoin d’élections démocratiques

Comme vous le voyez, la sortie de cette galère n'est pas encore en vue.

Voilà, cette annexe au Talus est terminée, merci de l’avoir lue & de diffuser l’adresse du site :

 

https://www.letalus.org

ou, plus simplement : letalus.org

 

… si vous en voyez l’intérêt.

 

Si vous souhaitez être tenues au courant des parutions du Talus, vous pouvez vous abonner (de préférence) via le flux RSS : Logo RSS ou envoyer un mèl à abonnements@letalus.org en précisant si vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner. N’oubliez pas d’ajouter l’adresse courriel du Talus à votre carnet d’adresses pour éviter le classement en indésirables de ses messages.

Précision : l’abonnement RSS nécessite un greffon / une extension / un plugin dans votre navigateur, par exemple Feedbro pour Firefox, RSS Feed Reader pour Chromium / Chrome…

Avantages :

  1. à la différence des mèls, ça risque pas d’atterrir dans les pourriels, indésirables, spams…
  2. c’est anonyme.
  3. vous arrêtez ou reprenez l’abonnement instantanément, dès que vous le souhaitez.

Inconvénients :

  1. J’en vois pas, vous me les signalerez si vous en trouvez.

Le Talus est entièrement réalisé sous Linux (Mint 20 Cinnamon)  avec le système (libre) de publication pour l’Internet SPIP. Quand il y a lieu, les images sont éditées/modifiées avec GIMP (libre) (comme Tux, la mascotte Linux, avec un gilet jaune ci-dessous, par exemple)

 

PARA NOSOTROS NADA, PARA TODOS TODO

pour nous rien, pour tous tout

 

Tux au gilet jaune

 

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0