Talus
Revue de pressqu’hebdomadaire

Accueil > Annexes > nétanyahou est officiellement inculpé.

nétanyahou est officiellement inculpé.

dimanche 2 février 2020, par Talus

nétanyahou est officiellement inculpé

Carte Annexes

Téléchargement

nétanyahou est officiellement inculpé après avoir abandonné sa demande d’immuniténétanyahou est officiellement inculpé après avoir abandonné sa demande d’immunité 



Netanyahu Officially Indicted in Court After Withdrawing Immunity Bid

Netanyahu is charged with bribery, fraud and breach of trust in three corruption cases

 Jonathan Lis

Jan 28, 2020 3:46 PM

nétanyahou est officiellement inculpé après avoir abandonné sa demande d’immunité (à la knesset, NdTalus)

 

Nétanyahou est accusé de corruption, fraude & abus de confiance dans trois affaires criminelles.

Jonathan Lis

le 28 janvier 2020 15 h 46

Source : Haaretz

netanyahu à jerusalem

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu in Jerusalem September 18, 2019 Credit : RONEN ZVULUN/ REUTERS

Le premier ministre israélien benjamin nétanyahou à Jérusalem, le 18 septembre 2019. Photo : RONEN ZVULUN/ REUTERS

 

Israel's attorney general on Tuesday filed the indictment against Prime Minister Benjamin Netanyahu in three corruption cases to a district court, effectively launching the trial against the premier.

Earlier on Tuesday, Netanyahu announced he was withdrawing his request for immunity from prosecution in the three corruption cases, in which he is charged with bribery, fraud and breach of trust.

 

The Knesset was slated to convene on Tuesday to vote on the formation of a committee that would discuss Netanyahu's request. On Sunday, the right-wing bloc of parties backing Netanyahu's bid for premiership announced it would boycott the process, calling it tainted and politicized.

 

Le procureur général d'israël a déposé mardi (le 28 janvier 2020, NdTalus) l'acte d'accusation contre le premier ministre benjamin nétanyahou dans trois affaires de corruption devant un tribunal de première instance, mettant ainsi en branle le procès du premier ministre.

Auparavant dans cette journée de mardi, nétanyahou avait annoncé qu'il abandonnait sa demande d'immunité concernant les trois affaires judiciaires dans lesquelles il est accusé de corruption, de fraude & d'abus de confiance.

 

La Knesset aurait dû se réunir ce même mardi pour désigner un comité qui aurait discuté de la demande de Nétanyahou. Dimanche (le 23, NdTalus), le bloc des partis de droite soutenant la candidature de Nétanyahou au poste de Premier ministre a annoncé qu'il boycotterait le processus, le qualifiant de corrompu & politisé.

 

Image3


Image6

 

 

Sources close to Netanyahu said Tuesday that "if anyone still had any doubt that there was an obsessive persecution of Prime Minister Netanyahu, they were now given another clear, sharp proof of this."

The sources added that the "eagerness to file the unfounded indictment against the prime minister is so great that they could not wait even one more day until after historic summit in Washington, which will be one of the most important events in the history of the state."

 

Des sources proches de Nétanyahou ont déclaré mardi que "si quelqu'un entretenait encore des doutes quant à une persécution obsessionnelle à son égard, il en avait maintenant une autre preuve claire & nette".

 

Ces sources ont ajouté que " l'empressement à déposer l'accusation infondée contre le premier ministre est tel qu'ils ne pouvaient attendre, ne serait-ce qu'un jour de plus, la fin du sommet historique de Washington, qui sera l'un des événements les plus importants de l'histoire de l'État ".

 

 

Image4

 

 

Image10


* : adelson est un milliardaire étasunien très favorable à nétanyahou, propriétaire du journal gratuit le plus diffusé en israël : " israel hayom ". Pour obtenir une couverture favorable de Yediot Aharonot  nétanyahou serait intervenu (sans doute auprès d’adelson) pour limiter la diffusion de son journal. Le but de l’opération aurait été une couverture médiatique favorable plus large.

 

The sources also claimed that it is "unsurprising" that those who defended "terrorist supporter" Balad MK Heba Yazbak, and pushed to allow her to run in the next election also wanted to file "unfounded indictments against the Israeli prime minister on this historic day."

Netanyahu's decision allowed Israel's attorney general to file the indictment with the Jerusalem District Court, instead of having to wait for the conclusion of immunity deliberations in the Israeli parliament. It also means Netanyahu won't be able seek protection from prosecution again in any of the three cases.

 

 

Les sources ont également affirmé qu'il n'est " pas surprenant " que ceux qui ont défendu l’ "apologue du terrorisme", Heba Yazbak, députée Palestinienne à la knesset & membre du parti Balad, & qui ont fait pression pour lui permettre de se présenter aux prochaines élections, aient également voulu déposer " des accusations infondées contre le premier ministre israélien en ce jour historique ".

La décision de nétanyahou a permis au procureur général d'israël de déposer l'acte d'accusation près le tribunal de district de Jérusalem, sans devoir attendre la conclusion des délibérations du parlement israélien sur l'immunité. Cela signifie également qu’il ne pourra plus demander de protection contre les poursuites dans aucune des trois affaires.

 

Related Articles

 

"This is in line with the persecution campaign that the 'Anything but Bibi' camp has waged," the prime minister wrote in a Facebook post. "Instead of grasping the gravity of the hour, and rise above political considerations, they continue to engage in cheap politicking, harming a decisive moment in the history of the country," Netanyahu added, referring to the expected release of U.S. President Donald Trump's Mideast peace plan.

"We will take the time later to shatter all the disproportionate claims made by my detractors," Netanayahu said. "But right now, I will not allow my political opponents to use this matter to interfere with the historic move I am leading."

The peace plan is widely expected to be in broad agreement with Netanyahu's positions on the Israeli-Palestinian conflict, and has been represented as a boost for his elongated political campaign for re-election.

 

Cela s'inscrit dans le cadre de la campagne de persécution menée par le camp " Tout sauf bibi ", a écrit le premier ministre dans un message sur facebook. " Au lieu de saisir la gravité de l'heure, & de s'élever au-dessus des considérations politiciennes, ils continuent à s'engager dans une politique de bas étage, nuisant à un moment décisif de l'histoire du pays ", a-t-il ajouté, en référence à la publication attendue du plan de paix du président américain donald trump au Moyen-Orient.

" Nous prendrons le temps plus tard de réduire à néant toutes les revendications disproportionnées de mes détracteurs ", a-t-il déclaré. " Mais pour l'instant, je ne permettrai pas à mes adversaires politiques d'utiliser cette affaire pour interférer avec le mouvement historique que je mène. "

Le plan de paix devrait être largement en accord avec les positions de nétanyahou sur le conflit israélo-palestinien & a été présenté comme un coup de pouce à son interminable campagne électorale pour son maintien au pouvoir.

 

Image9


Image8

Netanyahu made his decision public after his chief political rival, Kahol Lavan leader Benny Gantz – who met with Trump on Monday but decided to skip the release of the peace plan in order to take part in the immunity debate – was already back in Israel.

"Netanyahu will go to trial now, and we must move forward," Gantz said in a statement on Tuesday. "Israelis have a clear choice... No one can run a state and at the same time manage three serious criminal cases for bribery, fraud and breach of trust," he added.

The decision to withdraw his immunity request was also an attempt by the prime minister to mitigate damage to Likud's election campaign. Deliberations on the request were set to provide hours of live footage of Netanyahu's lawyers debating the nature of the evidence collected against him with prosecutors, something Likud was concerned would aid Kahol Lavan and Yisrael Beiteinu's campaigns and destabilize support for Netanyahu among the party's voters.

Regardless, the committee already had a majority against immunity, thus rendering Netanyahu's odds at gaining it virtually obsolete.

Netanyahu filed a request for immunity in the three criminal cases in which he's been charged on January 1.

"The law is meant to ensure that public representatives can serve the people according to the will of the people, and not the will of some clerks," the Likud leader said at the time, in line with his argument that he was being hounded by Israel's justice system.

Netanyahu's opponents used the request to drive home the message that Israel's longest-serving prime minister was guilty, while he described it as a "cornerstone of democracy." In the short-term, the immunity process bought the Likud leader time, especially with parliamentary proceedings stalled by the ongoing political deadlock. 

Although he condemned the idea of ruling on immunity before March 2 as "election propaganda," Knesset speaker and senior Likud member Yuli Edelstein allowed the Knesset to come back from recess and vote on the formation of the House Committee. He argued it was a matter of public trust in the country's institutions.

 

nétanyahou a rendu publique sa décision après que son principal rival politique, le leader de Kahol Lavan Benny Gantz ait rencontré Trump lundi. Celui-ci ayant décidé de faire l’impasse sur la publication du plan de paix afin de prendre part au débat sur l'immunité, était déjà de retour en israël.

"Nétanyahou va être jugé maintenant, & nous devons aller de l'avant", a déclaré Gantz dans une déclaration mardi : "Les israëliens ont un choix clair... Personne ne peut diriger un État en étant impliqué dans trois affaires criminelles graves pour corruption, fraude & abus de confiance", a-t-il ajouté.

La décision de retirer sa demande d'immunité était également une tentative du premier ministre de limiter les dégâts dans la campagne électorale du Likoud. Les délibérations sur la demande auraient dû fournir des heures d'images en direct des avocats de nétanyahou discutant de la nature des preuves recueillies contre lui avec les procureurs, ce qui, selon le Likoud, auraient favorisé les campagnes de Kahol Lavan & d'Yisrael Beiteinu & déstabilisé le soutien à nétanyahou parmi les électeurs du parti.

Quoi qu'il en soit, le comité avait déjà une majorité contre l'immunité, rendant ainsi les chances de Nétanyahou de l'obtenir pratiquement nulles.

Nétanyahou avait déposé une demande d'immunité dans les trois affaires criminelles qui lui ont valu son inculpation le 1er janvier.

" La loi est censée garantir que les représentants publics puissent servir le peuple selon la volonté du peuple, & non celle de certains clercs ", a déclaré à l'époque le chef du Likoud, conformément à son argument selon lequel il était traqué par le système judiciaire israélien.

Les opposants de nétanyahou ont utilisé cette requête (en immunité, NdTalus) pour diffuser le message que le premier ministre d'israël ayant gouverné le plus longtemps était coupable.

Alors que celui-ci la (l’immunité, de nouveau, NdTalus) considérait comme "la pierre angulaire de la démocratie". À court terme, la procédure d'attribution de l’immunité a permis au chef du Likoud de gagner du temps, surtout avec les débats parlementaires bloqués par l'impasse politique actuelle.

Bien qu'il ait condamné l'idée de statuer sur l'immunité avant le 2 mars comme de la " propagande électorale ", le président de la Knesset & membre principal du Likoud, Yuli Edelstein, a permis à l’assemblée de cesser de reporter & d’enfin désigner la commission parlementaire. Il a fait valoir qu'il s'agissait d'une question de confiance des citoyens dans les institutions du pays.

 

Les " arguments " qu’ont les fraudeurs au pouvoir sont les mêmes partout… Étonnant, n’est il pas ?

 

À propos du " mouvement historique " mené par nétanyahou, voir Orient XXI : Les États-Unis et Israël piétinent les Palestiniens et la Palestine.

 

Voilà, cette annexe au Talus est terminée, merci de l’avoir lue & de diffuser l’adresse du site :

Carte Talus

ou https://www.letalus.org

ou encore, plus simplement : letalus.org

 

… si vous en voyez l’intérêt.

 

Si vous souhaitez être tenue au courant des parutions du Talus, vous pouvez vous abonner (de préférence) via le flux RSS : Logo RSS ou envoyer un mèl à abonnements@letalus.org en précisant si vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner. N’oubliez pas d’ajouter l’adresse courriel du Talus à votre carnet d’adresses pour éviter le classement en indésirables de ses messages.

Précision : l’abonnement RSS nécessite un greffon / une extension / un plugin dans votre navigateur, par exemple Feedbro pour Firefox, RSS Feed Reader pour Chromium / Chrome…

Avantages :

  1. à la différence des mèls, ça risque pas d’atterrir dans les pourriels, indésirables, spams…

  2. c’est anonyme.

  3. vous arrêtez ou reprenez l’abonnement instantanément, dès que vous le souhaitez.

Inconvénients :

  1. J’en vois pas, vous me les signalerez si vous en trouvez.

Le Talus est entièrement réalisé sous Linux (Mint 19.3 Cinnamon)  avec le système (libre) de publication pour l’Internet SPIP. Quand il y a lieu, les images sont éditées/modifiées avec GIMP (libre) (comme Tux, la mascotte Linux, avec un gilet jaune ci-dessous, par exemple)

 

PARA NOSOTROS NADA, PARA TODOS TODO

pour nous rien, pour tous tout

 

Tux au gilet jaune

 

Documents joints

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0