Talus
Revue de pressqu’hebdomadaire

Accueil > La revue > Talus du 19 octobre 2019

Talus du 19 octobre 2019

samedi 19 octobre 2019, par Talus

Page de garde

Téléchargements :




Bauhaus1

Sommaire

Petites nouveautés :

les culs-de-lampe Cul de lampe servent maintenant de renvoi au sommaire. En cliquant dessus vous " reviendrez " ici.

les titres de chapitres du sommaire envoient aux titres des chapitres dans le contenu

International

Rojava

Palestine

Tribune : pour en finir avec l’écologie libérale

L’écologie de la carte bleue

& maintenant, sur The Guardian (pour les anglicistes) :

Autriche Explosion suivie d’un incendie

Pour finir d’asphyxier vos potes avant la fermeture définitive de la planète

Multinationales : Vers un tribunal d’arbitrage géant ?

Espagne, Catalogne

Ici ou pas bien loin

H2O

" Dégage, vieille truie ! ", ou de la police En Marche

Riposte à Nunez qui aimerait cacher ces violences policières qu'on ne saurait voir

Lettre ouverte aux militants et militantes d’Extinction Rebellion

Comment la non-violence protège l’État : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux

Occupation du Centre Commercial Italie 2

Angélisme réactionnaire

La liste de Cergy

Fiche de remontée de signaux faibles de droitisation extrême

Communautarés

Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise

Lubrizol : le préfet a donné son feu vert à des augmentations de capacités sans évaluation environnementale

La guerre contre Assa Traoré est déclarée

Les entreprises ne créent pas l’emploi

En vrac

Huit décrocheurs de portraits de Macron condamnés à 500 euros d'amende chacun

Pouvoir d’achat : les gagnants et les perdants

Train ou pas ?

Train train (de vie)

La bonne nouvelle nécessaire

& enfin, pour pas péter les plombs

 

International

 

Rojava

Dans les Talus du 20 août & du 18 septembre derniers, vous avez pu lire quelques nouvelles du Rojava, un des très rares  endroits où une véritable démocratie tente de survivre.

Depuis, la situation est loin de s’être améliorée & le récent revirement du canard & sa trahison des accords précédents n’y est pas pour rien (voir Haaretz As Far as Trump Is Concerned, the Kurds Have Done Their Job and Now Can Go to Hell, traduit dans les Annexes mais comme vous le savez ma bonté n’a pas de limite, pour celles qui spikent pas l’angliche, ce titre, sans faire le déplacement : Pour trump, les Kurdes ont fait leur travail et maintenant peuvent aller en enfer.)

Une question qu’on pourrait se poser : comment se fait-il qu’une (apparemment véritable) démocratie soit ainsi abandonnée de toutes parts ?

De plus par celles & surtout ceux qui clament haut & fort leur appartenance & leur attachement à LA DÉMOCRATIE, qui voudraient nous en voir si tant tellement totalement convaincues qu’elles vont même jusqu’à faire faire (vont pas s’y mettre elles-mêmes, faut pas déconner) ou provoquer des guerres pour " l’apporter " ? Vraiment, ça c’est d’un altruisme qui m’échappe (de plomb) : envoyer des gens au casse pipe pour des idées ? Ça c’est une idée !

Comme je vous connais, à force, je sais bien que vous allez me rétorquer que c’est pas pour des idées, que la démocratie n’a rien à faire ici que le véritable but est la conquête de nouveaux marchés : en clair, la perpétuation du capitalisme (colonialiste, ici). & voilà ! Vous voyez bien, c’est pas ma faute si j’écris des gros mots.

Mais je constate ce soir que je ne suis pas le seul à regretter le plomb de la presstituée & des gouvernementeurs européens : Vingtras, dont je ne compte plus les citations dans cette revue, s’est fendu de deux billets, c’est dire si le sujet lui tient à cœur :

Le Rojava, une dictature ? &  Rojava : une guerre de classe !

Où il conforte la position du Talus sur cet épouvantable écrasement d’une véritable démocratie libertaire (& féministe, qui plus est).

Il est donc fort probable que ce soit la peur qu’inspire la démocratie à tous les gouvernementeurs qui dicte (à tort ou arthur, au choix... houlala !) l’abandon des Kurdes à la dictature turque. (pour qui sont ces serpents...)

Les chroniques du grand jeu traitent aussi du Rojava, mais ne voient dans le peuple Kurde qu’une dépendance de Washington, ce que la trahison du canard ne risque pas de confirmer, bien au contraire.

Le côté démocratique libertaire du Rojava n’apparaît pas, malgré son importance politique & stratégique, dans ce billet. C’est oublier que les peuples qui ont un véritable bien commun à défendre s’unissent & ...

" El pueblo unido jamas sera vencido "

Le peuple uni ne sera jamais vaincu.

Encore faut-il continuer à l’espérer pour les habitantes du Rojava & à le souhaiter pour celles de la planète. & comme notre vénéré petit timonier a assuré les Kurdes de son soutien, tout devrait aller pour le mieux.

À l’appui de cet espoir, un extrait de l’article de Haaretz " Pour autant que cela concerne trump, les Kurdes ont fait leur travail et peuvent maintenant aller en enfer " :

[…] les Kurdes, qui ont payé de leur sang la guerre contre l’État islamique et se sont avérés la force locale la plus efficace contre ce groupe terroriste […]

 

C’est moi qui graisse & souligne.

À lire aussi, dans le figaro, le concert international de... jérémiades (pour ne pas écrire de grossièreté). Par exemple, notre valeureux chef de la diplomatie :

«Je condamne l’opération unilatérale lancée par la Turquie en Syrie», a déclaré mercredi soir le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ajoutant: «Elle doit cesser». «Elle remet en cause les efforts sécuritaires et humanitaires de la coalition contre Daech et risque de porter atteinte à la sécurité des Européens», a ajouté dans un tweet sur son compte officiel le chef de la diplomatie française. «Le Conseil de sécurité» (des Nations Unies) est saisi», a-t-il conclu

 

Quels efforts ? Le ridicule ne con-cerne pas les gouvernementeurs :

" elle doit cesser " va sans le moindre doute impressionner le dictateur turc, je l’imagine tremblant dans sa chemise de nuit.

" le conseil de sécurité est saisi " (à défaut d’être cru...)  on voit mal la Russie & la chine accepter l’idée d’une intervention qui mettrait l’otan en fâcheuse posture, n’est-ce pas ?

En résumé du concert : beaucoup de bruit pour rien, sans surprise.

 

Un rappel, à propos du Rojava, les " Carnets du Rojava " de Corinne Morel Darleux, une vision humaine ou humaniste de ce nord-est syrien, le plus souvent absente de ce qui nous en parvient. Un court extrait du troisième carnet :

[…] J’ai trouvé, dans les propos de la porte-parole des YPJ, la confirmation de plusieurs observations. D’abord, et c’est écrit en toutes lettres dans la brochure de présentation du Kongra Star, la conviction que la paix passe par le fait de reconstruire de bonnes relations entre Syriens, qu’ils soient musulmans, chrétiens ou yézidis, arabes, turkmènes ou kurdes. Ensuite, que la protection du peuple passe par l’éducation […]

 

YPJ : Les Unités de protection de la femme ou Unités de défense de la femme (en kurde : Yekîneyên Parastina Jin', YPJ) : organisation militaire kurde composée exclusivement de femmes.

Kongra Star : le mouvement des femmes du Rojava (la cible du lien est en anglais).

 

Le premier volet des " Carnets du Rojava " de Corinne Morel Darleux est ICI, les liens pour les deux suivants y sont indiqués.

 

Cul de lampe

 

Palestine

Israël se prépare à expulser le cofondateur de BDS Omar Barghouti

Le ministre de l’intérieur d’Israël dit qu’il prend des mesures pour forcer Omar Barghouti, le cofondateur du mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions, à quitter le pays.

J’entends agir rapidement pour priver Omar Barghouti de son statut de résident en Israël… Voici un homme qui fait tout pour nuire au pays et qui ne doit donc pas jouir du droit d’être un résident d’Israël.

[…]

Imaginez – l’État vous « fait confiance » pour ne pas le blâmer de ses abus, il vous « fait confiance » pour ne pas vous plaindre et pour accepter ces abus, et si vous protestez, même d’une manière non violente et civile, vous avec brisé cette «confiance ». […]

 

Cul de lampe

 

Tribune : pour en finir avec l’écologie libérale

Par Thibault Prévost, publiée le 16 octobre 2018

Pas de grand changement dans les politiques mondiales depuis, juste quelques râleuses auto-peintes en jaune qui tentent l’impossible. Les décennies passent, les fables gouvernementeuses demeurent (non, j’ai pas écrit que les gouvernements sont des demeurés, non !).

En attendant, le capitalisme menace l’espèce humaine d’extinction.

Mais attention : en couleurs & haute définition...

Image8

Plage paradisiaque en Toscane (Italie). Sur Instagram, l’endroit a beaucoup de succès. Mais ses couleurs sont en fait la conséquence d'une usine de bicarbonate proche, qui rejette des produits chimiques dans l’eau. (Photo by Stefano Guidi/LightRocket via Getty Images)

[...]

Pour la première fois, la critique du capitalisme dépasse le simple cadre d’une lutte de classe pour devenir une lutte d’espèce. On ne devrait entendre que ça. Mais non. On marche dans les rues le dimanche après-midi, à l’initiative d’un réseau social, avec de jolies pancartes "make the planet great again". On rentre chez soi, en vélo, manger un bon repas végan. On signe une pétition Change.org contre le glyphosate. On poste sur Facebook son "geste pour la planète", drapé dans sa vertu, avant de s’endormir satisfait. Satisfait d’avoir protesté, calmement, contre la fin du monde. Satisfait d’avoir fait sa part, jusqu’au prochain appel.

 

Cul de lampe

 

Sur le même thème mais nettement plus récent, un article de groseille :

L’écologie de la carte bleue

Analyse de la culpabilisation du consommateur (ou surconsommateur) qui laisse la part belle au système économique qui les a créés… (z’avez vu j’ai pas écrit capitalisme).

[…] Il nous faut aussi poser sérieusement la question du renversement des institutions en place. On voit mal ce que pourraient faire une somme de consommateurs solitaires ou d’électeurs-tous-les-cinq-ans contre une chose aussi énorme que le système économique qui détruit la planète. Les gilets jaunes, les marches et les occupations sont un bon début — pour l’instant en échec, il est vrai : travaillons à offrir une suite grandiose !

 

Faut-il vraiment préciser que c’est la dernière chance ? Il est déjà trop tard pour des milliers & même des centaines de milliers d’espèces…

Il paraît qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles…

 

Cul de lampe

 

& maintenant, sur The Guardian (pour les anglicistes) :

Just 100 companies responsible for 71% of global emissions, study says

Selon une étude, 100 entreprises seulement sont responsables de 71 % de l’ensemble des émissions (de gaz à effet de serre).

& même, dans

The Carbon Majors Database

CDP Carbon Majors Report 2017 :

[…] The distribution of emissions is concentrated: 25 corporate and state producing entities account for 51% of global industrial GHG emissions. [...]

Ou bien plus clairement :

La répartition des émissions est concentrée : 25 sociétés privées et entités d'État productrices de GES (gaz à effet de serre, NdTalus) sont responsables de 51 % des émissions mondiales de l'industrie.

 

Quand on vous répète que l’air est tout à fait (exxon non, total… ment ?) respirable (de garenne)…

Exxon (esso en france), Mobil, Shell, BP and Chevron are identified as among the highest emitting investor-owned companies since 1988

exxonmobil, shell, bp & chevron figurent parmi les sociétés privées les plus émettrices depuis 1988.

Mais vous tracassez pas, : total n’est pas loin derrière.

& on écrit rien des marées noires & autres joyeusetés que ces multinationales provoquent : un Talus récent en inventoriait quelques unes.

 

À part ça, le bandeau bas du Guardian affiche :

We will not stay quiet on the climate crisis

The climate emergency is the defining issue of our times. This is the Guardian's pledge : we will be truthful, resolute and undeterred in pursuing Guardian's journalism on the environment. We will give global heating, wildlife extinction and pollution the urgent attention they demand. Our independence means we can interrogate inaction by those in power. It means Guardian reporting will always be driven by scientific facts, never by commercial or political interest. Support from our readers makes this work possible.

Je vous en propose cette traduction :

nous ne resterons pas discrets (ou silencieux) sur la crise climatique.

L'urgence climatique est l'enjeu majeur de notre époque. C'est le serment du Guardian : nous serons sincères, résolus et persévérants dans le maintien du journalisme du Guardian sur l'environnement. Nous accorderons à l’élévation mondiale des températures, à l'extinction de la faune sauvage et à la pollution l'attention urgente qu'elles exigent. Notre indépendance nous permet de questionner l'inaction de ceux qui sont au pouvoir. Cela signifie que les reportages du Guardian seront toujours guidés par des faits scientifiques, jamais par des intérêts commerciaux ou politiques. Le soutien de nos lecteurs rend ce travail possible.

Je sais pas si ça suffira, je suis même certain que non, mais c’est bien si c’est pas juste du baratin pour mieux vendre.

 

Cul de lampe

 

Autriche Explosion suivie d’un incendie

dans une usine de traitement de déchets. Les aspects mondialisés de la catastrophe se précisent-ils ?

Villeurbanne (safran ?), Rouen (lubrizol), Linz (energieag) dont la devise est " wir denken an Morgen " : nous pensons à demain, sans préciser pour qui elles pensent à demain, évidemment

Image11 Energie AG Oberösterreich Umwelt Service GmbH est responsable de la collecte, du tri, du transport, du recyclage et de l'élimination de tous les types de déchets.

Oberösterreich Umwelt Service : service environnemental de haute autriche.

service environnemental de haute autriche + nous pensons à demain =

Image12

Source : ouest france

On pourrait préférer qu’elles arrêtent de penser à notre place. Mais, du côté desfdoc, c’est mondialisé aussi :

la police autrichienne a appelé les riverains de l’aéroport à garder leurs fenêtres fermées par précaution.

 

...& d’arrêter de respirer pendant une semaine ou deux ?

 

Cul de lampe

 

Pour finir d’asphyxier vos potes avant la fermeture définitive de la planète :

Cash investigation (du 24 mai 2016, pas une grande nouveauté non plus…) :

Climat le grand bluff des multinationales

Sans regarder l’émission entière (2 h 18’ 21’’, rorqual, non, c’est assez), le texte de présentation renseigne assez bien :

Quand Engie, Total et Lafarge lavent plus vert, ça peut leur rapporter gros et polluer toujours autant. Ces entreprises se présentent comme "écolo-responsables" alors qu’elles émettent des quantités massives de CO2. Derrière les grandes déclarations de principes, c’est à qui trouvera les meilleurs moyens pour continuer à faire du business sans se soucier de la planète. Et chacun a sa spécialité. [...]

 

Grâce à la générosité européenne le principe pollueur-payé s’applique en remplacement du pollueur-payeur. C’est-y pas nettement mieux comme ça ?

 

Cul de lampe

 

Multinationales : Vers un tribunal d’arbitrage géant ?

Un article de François Ruffin

Le nom a changé, le décor aussi. Mais c'est bien un tribunal d'arbitrage, géant cette fois, que l'UE tente de construire, une justice sur mesure pour les multinationales. Dans tout ça : que fait la France ? [...]

 

Tafta : les tribunaux du diable

par Sylvain Laporte 23/04/2016 paru dans le Fakir n°(69) mars - avril 2015

 

Cul de lampe

Espagne, Catalogne

Le pouvoir a la main lourde contre ceux qui le mettent en cause, même sans violence :

Neuf à 13 ans de prison pour des figures de l'indépendantisme catalan

[…] Le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez avait envoyé ces derniers jours des renforts policiers et prévenu qu'il n'hésiterait pas à prendre des mesures extraordinaires pour garantir la sécurité, y compris à suspendre l'autonomie de la région, comme en octobre 2017 après la tentative de sécession. […]

 

Mais, comme il faut " faire démocratique " :

Dans une allocution solennelle, en espagnol et en anglais, Pedro Sanchez a appelé pour sa part à une "nouvelle étape" en Catalogne basée sur le "dialogue", tout en rappelant que "personne n'est au-dessus de la loi".

 

Les guillemets sont de Corse matin, c’est pas moi, j’vous jure.

" personne n'est au-dessus de la loi "

Vous trouvez pas qu’on l’entend souvent cette expression ? Bien souvent par des gens qui ne sont pas d’une propreté immaculée, par dessus le marché.

Julian Assange est incarcéré pour cette " raison ", selon le gouvernement britannique. Petits soucis quand même :

  • pinochet était au dessus de cette même loi : libéré " pour raisons de santé "… Il faut bien reconnaître que celles qui ne sont pas ressorties de la villa grimaldi ou des camps de concentration chiliens n’avaient définitivement plus de raison de s’inquiéter de leur propre santé.

  • Nils Melzer, rapporteur spécial de l’ONU sur la torture considère que Julian est torturé, c’est ça être au dessus de la loi ?

[À propos de Julian, pas de nouvelle récente, de Ola Bini non plus, mais lui n’est plus en taule, encore moins en QHS (" quartier de haute sécurité ").]

J’en reviens à la Cata… logne :

Quand pour dialoguer, le premier geste consiste en l’envoi de flics sur place, vous la trouvez convaincante la volonté de dialogue ?

& pis, dialoguer ? Vraiment ? Une allocution solennelle en espagnol, on comprend, mais en anglais & pas en catalan ? À qui c’est-y qu’y causait ? Pour quelle galerie ? Ça me fait l’impression qu’il est plutôt mal barré le " dialogue ".

Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

[…] ce principe souffre de la difficulté à définir ce qu'est précisément un peuple : une ethnie ? l'ensemble des locuteurs d'une même langue ? un ensemble de citoyens partageant les mêmes aspirations, les mêmes valeurs ? Aucun texte ne définit clairement la notion de « peuple ».

 

Comme c’est wikipédia, on pouvait pas s’attendre à " ce principe souffre... d’une absence d’application... "

 

Cul de lampe

 

Ici ou pas bien loin

 

H2O

L’aide suisse au développement, nestlé et la privatisation de l’eau

Espionnage, liens incestueux, complicités diverses… nestlé lave plus blanc, ou plus vert, c’est selon. Le correcteur d’orthographe tient à ce que je mette une capitale à nestlé, je me demande bien pourquoi.

 

Il y a des cas très bien documentés montrant les problèmes liés à l’embouteillage et à l’extraction de l’eau aux EUA, au Canada, en France, des pays considérés comme des démocraties solides. Ce qui est commun entre tous ces pays, c’est la posture des gouvernants qui prennent toujours le parti de la multinationale contre leurs propres citoyens. Dans la ville de Vittel en France, la situation est absurde : les études menées par les agences publiques indiquent que la nappe phréatique de laquelle la population tire son eau et que Nestlé embouteille sous l’étiquette « Bonne Source » est en train de s’assécher rapidement La nappe n’est plus en état de supporter les besoins à long terme des habitants et ceux de la transnationale. La solution proposée par les pouvoirs publics ? Construire un pipe-line de 50km de long pour chercher l’eau destinée aux habitants dans la région voisine de Vittel -laissant Nestlé libre d’exploiter seul les eaux de la nappe !

 

À Vittel, nestlé privatise la nappe phréatique

 

Image35

Mais qu’est ce qu’elles ont à se plaindre : nestlé embouteille pour nous ! Pas pour faire du fric avec un bien commun, non, non, non. Pas du tout.

À Vittel, première victoire contre nestlé

Un article de Reporterre du 3 octobre, enfin une bonne nouvelle mais évidemment, c’est pas fini, faudrait pas oublier les actionnaires…

[…] L’Agence de l’eau et l’État ont ainsi appelé à abandonner le principe des transferts d’eau via des pipelines autour de Vittel, a-t-on appris ce mercredi 2 octobre. Ces transferts controversés visaient à réduire le déficit de la nappe profonde de Vittel, surexploitée. Un projet au détriment des habitants, au bénéfice de la multinationale Nestlé, principale responsable de l’épuisement des ressources en eau [...]

 

Bonne nouvelle, ‘trouvez pas ?

 

Cul de lampe

 

" Dégage, vieille truie ! ", ou de la police En Marche

https://blogs.mediapart.fr/hippolyte-varlin/blog/061019/degage-vieille-truie-ou-de-la-police-en-marche

La vidéo est là aussi, datée du 19 décembre 2018

https://www.youtube.com/watch?v=LibZDtlydT0

 

Cul de lampe

 

Riposte à Nunez qui aimerait cacher ces violences policières qu'on ne saurait voir

Un excellent (ce qui n’a rien d’étonnant de sa part) billet de David Dufresne en réponse aux *** (censuré) de nunez.

Violences policières : plus d’infos sur les sites Allo Place Beauvau & celui des street medics.

 

À voir aussi, sur libération (qui semble marcher sur des œufs...) :

Violences policières : le syndicat de police Alliance a-t-il menacé le pouvoir en cas de condamnation d'agents ?

 

Étonnamment, la condamnation d’Alexandre Langlois ne les avait pas fait réagir, je me demande bien pourquoi.

& les pompiers, si on leur demande ce qu’ils pensent maintenant de l’absence de violences policières ?

Les gardes mobiles répliquent à coups de gaz lacrymogène

 

Manifestation des pompiers à Paris : hospitalisé, un pompier adjudant-chef risque de perdre son œil

Dans cet article on trouve aussi :

D'après Le Parisien (le canard à nanard), il n'a pas été établi si le projectile qui a brisé la visière du casque du pompier venait d'une grenade lacrymogène ou d'une grenade de désencerclement

 

J’en déduis que les grenades de désencerclement volent au dessus des manifestants & que l’auteur (pas la hauteur) du tir n’a pas dû envisager que la grenade risquait fort de ne pas rester en l’air indéfiniment & par conséquent pouvait fort bien dévisager, ce qui  n’a pas manqué de se produire.

On pourrait signaler qu’un minimum d’instruction aurait sans doute suffi (à ne pas confondre avec sufi ou soufi : mystique musulman, je préfère vous prémunir contre les signaux faibles, vu que la première citation sur la page de garde du Talus

"La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve".

est de Djalâl ud-Dîn Rûmî… ), un minimum d’instruction écrivais-je avant cet aparté impromptu, lui aurait permis de savoir que depuis Newton, les pommes tombent & forcément les grenades aussi mais ça, Newton il pouvait pas le savoir comme il habitait la perfide Albion où qu’elles poussent pas les grenades, pas comme en Espagne où qu’il faisait assez chaud déjà à l’époque.

On voit bien que la culture ça peut servir.

[…] Un collègue a eu un orteil arraché, probablement par une grenade, malgré ses chaussures de sécurité […]

 

Vous croyez que la non-violence va leur convenir longtemps ?

 

Cul de lampe

 

Sur Groseille

Lettre ouverte aux militants et militantes d’Extinction Rebellion

 

Lorsqu’une branche indépendante de XR s’est formée en France, nous avions quelques doutes vis-à-vis de votre mouvement.

 

Bien évidemment, nous avons été impressionné-e-s par l’ampleur des actions de désobéissance civile au Royaume-Uni, notamment les blocages spectaculaires et joyeux de monts à Londres. Nous avons observé l’enthousiasme naissant parmi les jeunes et les moins jeunes, ayant pris la décision de reprendre leur avenir, et celui de toutes les espèces vivantes, en main, afin de recréer du lien social là où il n’y avait auparavant que l’aliénation du monde marchand. [...]

 

Cul de lampe

 

À bien y regarder, j’ai eu l’impression que certains des arguments étaient sortis tout droit du bouquin de Peter Gelderloos :

Comment la non-violence protège l’État : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux

Parlons franchement, au vu de la situation, la grande majorité des mouvements sociaux et écologistes échouent lamentablement, depuis des décennies, ne serait-ce qu'à freiner la catastrophe sociale et écologique en cours (de la sixième extinction de masse aux inégalités économiques phénoménales et croissantes qui caractérisent notre temps). […]

 

& qu’est en vente ICI, si y’a pas de librairie indépendante par chez vous.

 

Cul de lampe

 

Sur Lundi Matin :

 

Image29

Occupation du Centre Commercial Italie 2 à l’initiative d’Extinction Rebellion

On y trouve (mais pas seulement) des critiques proches de celles exprimées dans Groseille, un peu plus " personnelles " avec des liens vers touiteur, par exemple. Le problème de la violence cachée de la non-violence semble prendre de l’ampleur, se poser avec de plus en plus d’acuité.

 

Au début de l’article on trouve une citation de Günther Anders, le premier époux de Hannah Arendt & je ne résiste pas à vous proposer celles-ci :

la tâche morale la plus importante aujourd'hui consiste à faire comprendre aux hommes qu'ils doivent s’inquiéter et qu'ils doivent ouvertement proclamer leur peur légitime

 

&

Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes.


L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif.

 

De bien bons conseils, bien suivis par une ribambelle de sinistres destructeurs de l’Éducation nationale.

À ce propos, il me semble que l’appellation " Instruction publique " n’était pas entachée de l’aspect embrigadeur caché (plus ou moins) derrière " Éducation " : instruire ou enseigner, c’est pas pareil qu’éduquer où le but de modifier directement les comportements est clairement associé.

Bien sûr, on peut penser qu’être instruit amène à penser donc se comporter différemment, mais les universitaires menteuses, ça existe aussi, même ministre de l’éducation… par manque d’éducation ?

 

Vous allez vous dire que je me répète, ce ministre-là a déjà eu les honneurs du Talus mais comme j’ai pas le n° en tête ni surtout le courage de le rechercher, je vous redonne le lien… qui reste édifiant quand même, n’est-il pas ?

 

Cul de lampe

 

Angélisme réactionnaire

Pour en revenir à l’écologie (sans qu’on puisse y trouver le moindre rapport avec les universitaires menteuses sus-mentionnées, ça va sans dire) & En réponse à la charmante s. r.

[…] Injustices, répression, mensonge : il y a là une triple violence, exercée à l’encontre de celles et ceux qui subissent la dégradation de l’environnement et/ou tentent d’y résister. C’est ce discours, que je propose d’appeler « angélisme réactionnaire », qui délégitime l’écologie et doit en être soigneusement distingué. L’écologie, en effet, n’est ni « la paix », ni la guerre : c’est une lutte. Et comme toutes les luttes, elle est aussi une lutte de classes : elle a pour objet des souffrances et des spoliations qui résultent d’une hiérarchie sociale. Et comme toutes les luttes, on lui fait la guerre : elle se voit opposer les « forces de l’ordre », et le mensonge d’un ordre égalitaire. […]

 

Image36

Is it réellement necesario de préciser que l’auteur du dessin est Fred Sochard ?

Cul de lampe

 

Dans les universités, justement, en ce moment, on cherche des profs de couture pour enseigner à coudre des croissants (jaunes comme certains Gilets & comme il se doit), ou alors on en est pas loin.

Mais non, des croissants, pas décroissance, pas du tout. Franchement, je vous le répète, les lunettes deviennent... radicalement indispensables !

 

Cul de lampe

 

La liste de Cergy

L'envoi d'une liste demandant le signalement des « signaux faibles de radicalisation » des étudiant·es de l'Université de Cergy suscite l'effarement d'une partie du personnel. Peut-on réellement l'interpréter comme un message « extrêmement maladroit », comme le prétend le président de l'Université, François Germinet ?

 

Euh, une question :  extrêmement maladroit ou extrêmement bien à droite ?

 

Cul de lampe

 

D’ailleurs, si vous en avez l’occasion voici un document fort intéressant :

Fiche de remontée de signaux faibles de droitisation extrême

La sécurité étant l'affaire de tous, être nombreux à être vigilant est un gage de meilleure perception de la situation et signaler des événements qui pourraient avoir des conséquences graves est un acte de civisme. […]

 

Image31

 

 

Pour mémoire, c’est pas réellement une nouveauté ce dénigrement gouvernemental de l’Islam. En revanche, les fanatiques intégristes cathos, juives ou autres sont toujours absentes de ce type de " communication " (on ne pourrait pas imaginer qu’il s’agit de propagande, voyons, soyons sérieuses) :

#StopDjihadisme : une infographie sur les « signes de radicalisation » fait polémique

Existerait-il un terrorisme de la normalité ? Étant entendu que la normalité, c’est le gouvernement qui en décide, comme de la valeur des points de retraite.

 

Cul de lampe

 

Communautarés

Image37

 

Cul de lampe

 

Dans " La pompe à phynance ", le blog de Frédéric Lordon :

Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)

Faut que je vous prévienne, y’a plein de gros mots dans ce billet, jusque dans le titre & répétés plusieurs fois, même. Pour pas que ça se voie trop, j’en cite quelques-uns écrits tout petits : capitalisme, communisme, productivisme

 

C’est pas beau mais on y apprend, par exemple, ce que signifie Essoc… c’est le nom d’une loi d’août 2018, encore un truc dégueulasse qui porte un joli nom. Je vous laisse découvrir.

 

Cul de lampe

 

Actu Environnement :

Lubrizol : le préfet a donné son feu vert à des augmentations de capacités sans évaluation environnementale

Profitant d'assouplissements de la réglementation mis en œuvre par le gouvernement, le préfet a autorisé en début d'année une augmentation de capacité des produits dangereux dans l'usine de Rouen à l'origine de l'accident industriel.

[…] La réglementation des installations classées a fait l'objet de nombreux assouplissements ces dernières années qui pourraient ne pas être étrangers à l'accident survenu dans l'usine de Lubrizol de Rouen le 26 septembre. [...]

 

Cool ! Après ça, comment voulez vous qu’il réagisse le préfet ? Pas compliqué : respirez braves gens, c’est ... LÉGAL !

 

Cul de lampe

 

Le blog de Geoffroy de Lagasnerie :

La guerre contre Assa Traoré est déclarée

En une dizaine de jours, voilà donc une deuxième procédure policière et judiciaire lancée contre Assa Traoré. Le 1er octobre, Assa Traoré était convoquée par la police pour être mise en diffamation pour avoir divulgué les noms des gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traoré […]

Aujourd’hui, elle est à nouveau convoquée par la police […] [qui] invoque le fait que, pour un pique-nique organisé il y a 2 ans à Beaumont-sur-Oise, il y avait un jeu de boxe pour les enfants. Il s’agirait alors d’« un événement sportif non déclaré » et Assa serait responsable alors de plusieurs délits […]

La loi, ça n’existe pas. Il y a des individus qui occupent des positions dans l’appareil d’État et qui utilisent la Loi pour cibler, combattre, et peut-être éliminer socialement ou pénalement certains individus. […]

 

Il faut quand même bien dire que Assa cumule plein de défauts :

  • c’est une fille

  • intelligente

  • tenace

  • belle

  • éprise de justice

alors, que voulez-vous ?

Ça par exemple ? :

soutenir financièrement Assa & sa famille bicoz les procès, même baillons, coûtent (à ceux qui les subissent, faut pas déconner) la peau des doigts de pieds & ça fait mal quand on marche.

Image25

Voilà plus de trois ans qu’Adama Traoré est décédé suite à son interpellation par trois gendarmes de Beaumont-sur-Oise (95). Le procès visant à faire la lumière sur les circonstances de son décès est toujours en cours, et a été l’objet de dizaines de rebondissements et contre-expertises. [...]

Source : Clique

Ah, j’ai failli oublier :

  • Assa est noire, comme Adama l’était.

 

Cul de lampe

 

Le billet de Frédéric Lordon cité plus haut comporte un lien vers un précédent toujours d’actualité sinon plus, du 26 février 2014 :

Les irresponsables du pacte de responsabilité

Les entreprises ne créent pas l’emploi

Où l’on trouve :

[…] Jérôme Cahuzac qui n’a " jamais cru à la lutte des classes " , heureusement remplacé par Bernard Cazeneuve qui voit, lui, distinctement que " les entreprises ne sont pas des lieux d’exploitation ou d’accumulation de profit ", l’un puis l’autre sous la tutelle éclairée de Pierre Moscovici qui pense que " pour lutter contre l’exil fiscal, il faut avant tout valoriser le site France qui doit être accueillant pour les entreprises, les talents " , qu’il ne doit pas y avoir de loi sur les rémunérations patronales, matière en laquelle il faut préférer " agir dans le dialogue (...) et miser sur une autorégulation exigeante ", qui pense tellement de choses d’ailleurs... Essentiellement résumable à une : " les entreprises sont au cœur de notre politique économique ". [...]

 

Pôvre jérôme, puni d’un séjour (en liberté) obligatoire en Guyanne, pôvre jérôme.

Ceci écrit, les choses ne se sont, évidemment pas arrangées depuis 2014 : quand le pouvoir " mise " sur l’autorégulation exigeante, on pourrait croire qu’il a perdu d’avance mais ce serait aussi croire que l’absence de contrainte n’est pas la vraie décision, celle qui ouvre la voie à tous les abus, précisément.

 

Cul de lampe

 

En vrac

 

Huit décrocheurs de portraits de Macron condamnés à 500 euros d'amende chacun

 

À la fin de l’article :

Lire aussi : Portraits de Macron décrochés et reporters convoqués par la police: est-on encore libre d'informer ?

 

Cul de lampe

Pouvoir d’achat : les gagnants et les perdants

de christine | 5 novembre 2018 | Austérité-Neolibéralisme, France

 

Cul de lampe

Train ou pas ?

Ouverture à la concurrence :  SUD-Rail dénonce le bilan social " catastrophique " de la SNCF

A (sic) la veille de l’ouverture à la concurrence, la troisième organisation syndicale de la SNCF s’alarme de la dégradation du climat social dans l’entreprise. Elle rejoint les autres syndicats dans un appel à une grève illimitée à partir du 5 décembre. [...]

 

Cul de lampe

 

Train train (de vie)

Si vous vous inquiétiez pour l’hébergement nos extrêmement chers deputes, je tiens à vous rassurer, leur indemnité de logement, comme la vôtre, je suppose, vient d’être autoaugmentée [en clair, ils ont augmenté eux-mêmes ladite indemnité mais c’est vous qui payez. Euh, moi aussi ? z’êtes sûres ? C’est vrai que même les ménages non imposables (sur le revenu), raquent la tva à donf, comme nanard, françois, xavier & les autres] autoaugmentée, donc, de 33,33… %, en valeur ça fait de 900 à 1200 €.

Euh, par mois, un smic rien que pour se loger ? Évidemment !

& je suis pas certain qu'une indemnité soit imposable...

Le bruit court qu’il paraîtrait que c’est pour faire des économies sur les nuits d’hôtel…

Ça me rappelle un truc cette augmentation : les profs (vous savez celles qui gagnent beaucoup trop plus que ce qu’elles méritent) dans les années 80 ont vu aussi une prime augmenter de façon phénoménale : elle avait doublé ! Sans revendication syndicale particulière par dessus le marché… Grand branle-bas dans le Landerneau médiatique pour annoncer ce super cadeau à des fonctionnaires déjà trop gâtés.

Après enquête en direct sur deux fiches de paie (avant / après), effectivement, la prime destinée à l’achat de matériel (crayons, gommes…) était passée de 1,67 à 3,33 francs (en € ça fait de 0,254589859, j’ai laissé tous les chiffres après la virgule : ça fait tout de suite plus riche, à presque 0,51 €) & ça pour tous les mois à venir, en plus. Quelle chance elles ont !

En fait la prime en question a fini par disparaître sans hurlements syndicaux vu que personne s’en était rendu compte.

Je sais pas si quelqu’une du ministère avait glissé ce tuyau dans de compréhensives oreilles journalistiques pour appuyer la casse de l’Éducation nationale, je sais pas. Donc, je l’écrirai pas, voilà.

Revenons à nos représentants pour d’autres chiffres tout aussi ahurissants dans l’article :

Assemblée nationale : les indemnités de logement des députés augmentées de 33 %

Mais c’est sur RT, vous savez, ceux qui font de l’ingérence dans la politique française ! Selon l’igpn euh non, la préfecture aaaah flûte non, macron. De toutes façons, ça change rien c’est toujours la Vérité toute nue, on le sait bien.

 

Cul de lampe

 

La bonne nouvelle nécessaire :

Le Conseil constitutionnel entérine la gratuité de l’enseignement supérieur (abonnés)

Dans une décision rendue publique le 11 octobre, les sages contrecarrent l’arrêté ministériel qui met en place des frais d’inscription différenciés pour les étudiants étrangers extracommunautaires. […]

 

La décision du conseil constitutionnel est & le communiqué de presse, moins obscur que la décision, est ICI

dans le monde (abonnés) :

 

[…] explosion des droits pour les étudiants extracommunautaires (2 770 euros en licence, contre 170 euros pour les Français et les Européens ; 3 770 euros en master, contre 243 euros) […]

A (sic) cette rentrée, sept universités – sur 75 – ont déployé ces « droits différenciés », les autres utilisant la brèche d’un décret de 2013, qui les autorisent à exonérer 10 % de leurs étudiants, pour ne pas augmenter les droits des étudiants étrangers. […]

Mais on ne sait pas quelles sont les universités ramasseuses de pognon, ni pourquoi, dommage.

 

Cul de lampe

 

& enfin, pour pas péter les plombs :

découvert grâce à Patrick Cahez, pas tout neuf mais pas triste !

Les fausses pubs par François Audoin

 

Voilà, le Talus se termine, comme toujours incomplet : bien d’autres sujets auraient pu ou dû y trouver une ‘tit’place cette fois mais…

 

Merci d’avoir eu le courage de lire jusqu’ici & de diffuser l’adresse :

HTTPS://WWW.LETALUS.ORG/

ou https://www.letalus.org

ou encore, plus simplement : letalus.org

 

… si vous en voyez l’intérêt.

 

PARA NOSOTROS NADA, PARA TODOS TODO

pour nous rien, pour tous tout

 

C'est tout pour aujourd'hui GJ

Vos commentaires

  • Le 20 octobre 2019 à 22:46, par Anaïs En réponse à : Talus du 19 octobre 2019

    Euh, on peut me rassurer ? C’est une grosse blague la "Fiche de remontée de signaux faibles de droitisation extrême" ? J’en avais entendu parler, mais pas avec ces détails, c’est juste ahurissant...

    Sinon, rapport au #stopdjihadisme... Je te laisse une autre version de l’infographie, plus juste à mon sens : https://urlz.fr/aPCh

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0