Talus
Revue de pressqu’hebdomadaire

Accueil > La revue > Talus du 20 août 2019

Talus du 20 août 2019

mardi 20 août 2019, par Talus

Image1

Téléchargements :

Talus du 20 août 2019 pdf
Talus du 20 août 2019 epub

Bauhaus1

 

 

 

International

Iran

Deux analyses de Pepe Escobar, déjà cité à plusieurs reprises dans le Talus.

Le point de vue développé par Pepe Escobar s’oppose à celui des chroniques du grand jeu : Le coup de maître de Moscou , voir Talus du 15 août dernier. Pas de base russe en Iran à prévoir selon lui.

 

Iran & états-unis dans un cul-de-sac.

Donald Trump dit que, guerre ou pas avec l'Iran, il " est d’accord dans un sens ou dans l’autre "

Tous les paris sont ouverts sur les enjeux de la folie géopolitique lorsque le président des États-Unis (POTUS) annonce avec désinvolture qu’il pourrait lancer une première frappe nucléaire pour mettre fin à la guerre en Afghanistan en faisant disparaître le pays «de la surface de la terre» en une semaine. Mais préférerait ne pas le faire, donc il a la bonté de ne pas tuer dix millions de personnes. "

Ben voyons ! Le canard est trop bon… Le pire étant que l’on sait depuis longtemps que les largages de little boy & fat man ne pouvaient être que des crimes de guerre : les populations de Nagasaki & Hiroshima étaient civiles dans leur quasi totalité. Ça n’a pas empêché les truman (" homme de vérité " ???) and Co de les approuver.

Mais les cowboys, qui continuent à lutter contre la CPI, n’ont reconnu la définition des crimes de guerre que pour le procès de Nuremberg où ils n’étaient pas accusés (pourtant les bombardements " alliés " ont fait plus de dégâts que les allemands : Dunkerque, Amiens, Namur, Dresde… Sans que la moindre population civile ne soit touchée, bien entendu). De quoi être inquiet.

*

Comment Téhéran s’inscrit dans la stratégie russo-chinoise

Complexe ne définirait même pas le positionnement de l’Iran-Russie dans l’échiquier géopolitique. Ce qui est clair dans notre moment instable actuel, c’est qu’ils sont partenaires, comme je l’ai déjà dit. Bien qu’il ne s’agisse pas de partenaires stratégiques, comme c’est le cas pour le rapprochement entre la Russie et la Chine, Russie-Chine-Iran demeure la triade cruciale dans le processus d’intégration eurasiatique en cours, à plusieurs niveaux et à long terme.

C’est peut-être ce qui retient les cowboys jusqu’à maintenant. Mais les sanctions commerciales tous azimuts ne suffiront pas à prolonger l’écrasement étasunien sur l’économie mondiale réelle, la nécessité de relocaliser les productions devient de plus en plus évidente. Le transport par bateaux du pétrole, du gaz & dérivés devra céder le pas à la tuyauterie, beaucoup moins polluante &, accessoirement, moins coûteuse. l’obstacle majeur reste la politique impériale qui fait tout ce qu’elle peut pour saborder les alternatives à son pouvoir mourant.

En complément des articles de Pepe Escobar, une carte qui permet, entre autres, de situer Tchabahar ou Chabahar, à l’extrême sud de l’Iran :

Image2

 

*

Belgique


Chez nos voisins aussi la liberté, d’expression dans le cas présent, est mise à mal. Toujours dans le même cadre : le " terrorisme " sert de prétexte à la restriction des libertés individuelles & collectives. Les causes du terrorisme ne sont surtout pas traitées (la responsabilité des états-unis dans l’émergence, sinon la création, de daech, par exemple), les gouvernements " occidentaux " ne protègent plus que leur pouvoir & les grandes fortunes, leurs dégâts planétaires ne semblent pas les concerner.

5000 euros d'amende et de la prison pour les lanceurs d'alerte: le projet de loi de Didier Reynders

 

*

Yémen

Enfin une bonne nouvelle de là-bas : la fin d’une guerre.

L’attaque d’un champ pétrolier saoudien éloigné du Yémen marque la fin de la guerre contre ce pays.

L’arabie saoudite totalement isolée :

- lâchée par les cowboys, les plus versatiles des alliés, qui ont surtout compris que la vente d’armes à ce pays était fort compromise, vue sa situation économique en berne, eux qui n’ont déjà plus les moyens de financer leurs " propres " guerres,

- abandonnés par les émirats arabes unis qui ont obtenu ce qu’ils voulaient,

voit maintenant se profiler une débâcle sans pareille grâce à l’incroyable bêtise des amerloques. En effet, le drone abattu par les Iraniens leur a servi de modèle pour améliorer les leurs, jusque là passablement antiques semble-t-il & en faire profiter leurs petits camarades : Hezbollah & Houtis.

Comment ont-ils pu ne pas doter un engin bourré de leur technologie la plus avancée d’un système d’auto-destruction en cas de prise ? En plus de ça, c’est une récidive : le U2 capturé par l’URSS (la traduction n’est franchement pas fameuse mais suffisante pour comprendre).

Certains media ont annoncé que l’engin s’était autodétruit, ce qui semble faux : des films qu’il contenait ont pu être développés par les soviétiques, par exemple.

Y’a de quoi appliquer aux cowboys la maxime que chante Julos :

À force de péter trop haut

Le cul prend la place du cerveau

 

Pour en revenir à l’arabie, qui a, suivant la volonté de mbs  déclaré la guerre, khaled al-faleh (ou falih), le ministre de l’énergie, de l’industrie et des ressources minières, a dit, en anglais ici, & dont voici une partie traduite in french :

Cet acte de terrorisme et de sabotage n'est qu'un prolongement de ceux qui ont récemment pris pour cible les chaînes mondiales d'approvisionnement en pétrole, y compris les oléoducs dans le royaume  (d’arabie saoudite) et les pétroliers.

Cet attentat lâche souligne une fois de plus l'importance de la réponse de la communauté internationale à tous ceux qui commettent des actes terroristes comme ces sabotages, y compris les milices Houthi. "

Ceux qui déclarent les guerres, les provoquent, ne sont évidemment pas des terroristes mais de grands humanistes, au pire des redresseurs de torts. Les bombardements d’écoles, d’hôpitaux ?… des actes de bienfaisance : on les reconstruira plus belles. Ben voyons ! & les famines provoquées : des cures d’amaigrissement nécessaires.

Alors que l’attaque d’un pipeline, c’est … je vous laisse trouver les mots qui conviennent, c’est si terrible que je sèche. À moins que... polluant, ça irait ? Ou bien, déficitogène ? Mais comme le correcteur souligne, ça doit pas être bon.

Comme vous voyez, je commence à bien me débrouiller avec Miniver (le ministère de la vérité d’Orwell). Pas besoin de vous en rappeler la devise (non, c’est pas l’euro !), elle se trouve dans le Talus du 15 août.

 

*

 

& comme c’est presque l’usage, une nouvelle rigolote pour éviter de sortir chercher une branche :

Pays de Galles

Pour en finir avec le sexe  ...   dans les toilettes publiques, une ville du Pays de Galles innove :

Porthcawl, une station balnéaire galloise, entend lutter contre les rapports sexuels dans les toilettes publiques. La commune va ainsi investir dans des WC ultra-modernes, jets d'eau et alarme sonore attendent les contrevenants.

Investissez dans le puritanisme à outrance, non, Porthcawl. Y’a toujours un œil derrière le rideau

 

Ici ou pas bien loin

Pas tout à fait ailleurs mais pas non plus exactement ici :

Image3

Lundi Matin Vincenzo Vecchi sera-t-il remis au gouvernement Salvini ?

Compte rendu de l’audience qui s’est tenue à Rennes le 14 août.

Mercredi 14 août, au tribunal de Rennes, se tenait la première audience relative aux mandats d’arrêts européens délivrés à l’encontre de Vincenzo Vecchi, qui réside à Rochefort-en-Terre (Morbihan) depuis huit ans. Plus de 200 personnes étaient rassemblées devant le tribunal en soutien.

Ces mandat d’arrêts font suite à deux condamnations prononcées en Italie pour sa participation à la manifestation de Gênes contre le G8 en 2001, ainsi qu’à un rassemblement antifasciste à Milan en 2006. Si ces mandats attendaient d’être exécutés depuis de nombreuses années sans que quiconque ne s’en soucie vraiment, une récente « information anonyme » a alerté la police française de la présence de la femme de M. Vecchi en Savoie précipitant à quelques jours du G7 le zèle des autorités françaises. "

Pas difficile d’imaginer que si Vincenzo Vecchi est extradé, la presstituée ne tardera guère à faire état, comme pour Cesare Battisti, de " ses aveux ". Difficile au contraire de ne pas se rappeler certaines " règles " du " droit " italien : " extension de la durée de la prison préventive jusqu’à douze ans, incitation à la délation grâce à la loi sur les « repentis », condamnation définitive prononcée par contumace, possibilité d’être jugé plusieurs fois pour le même délit, introduction de « circonstances aggravantes » pour des délits indubitablement politiques. À quoi il faut ajouter ces innovations juridiques que constituent les « preuves logiques », les imputations par « théorèmes » et les délits de complicité « morale » ou « psychique » (mentale, en italien). " Le Monde diplomatique 

La fin de l’article mentionne le Comité de Soutien à Vincenzo dont voici l’adresse si vous n’avez pas le temps, la patience, que sais-je encore, de lire, & jusqu’au bout : https://www.comite-soutien-vincenzo.org/

 

*

 

Suicides chez les fdoc, les conjointes se mobilisent

Les femmes des membres des forces de l’ordre se sont mobilisées dans plusieurs villes de france. Suite aux 47 morts volontaires de policiers survenues en 2019, elles réclament d’être entendues par Christophe Castaner «pour arrêter cette vague de suicides».

… entendues par le castagneur ? Faut espérer qu’elles ont prévu une super sono, plus costaude que celle de Nantes dont on sait qu’elle n’a pas suffi.

Ah bon, je suis mauvaise langue ? Pourtant, dans un article du 14 janvier 2019, on trouve : [la] Présidente de l'association Uniformes en danger, Christelle Teixeira est «très en colère» […] «De toute façon, les suicides, en règle générale, on en entend très peu parler, ça doit les gêner, je suppose. Ils n'en tiennent même pas compte. Les forces de l'ordre, ils s'en foutent, c'est des pions.»

Vous voyez bien, c’était pas de la médisance : même un sonotone n’y fera rien.

& pis, notez bien : pour que quelqu’une entende, faut nécessairement qu’elle ait quelque chose entre les oreilles, histoire de parodier une vieille pub.

 

*

 

À la très nette différence du syndicat de commissaires de police qui veut " supprimer les avocats militants " cité dans le Talus du 15 août, Certains en arrivent (presque) à ajouter le c qui est habituellement oublié à fdo :

Denis Jacob, secrétaire général du syndicat Alternative Police CFDT : " le gouvernement utilise aujourd’hui la police nationale à des fins politiques ". […]

" Ils utilisent la force publique, la police nationale tout simplement, pour repousser une échéance politique et de manifestation en manifestation on voit que de plus en plus qu’ils essaient de transformer le conflit des Gilets jaunes en affrontements entre la police nationale, la gendarmerie nationale et les Gilets jaunes ", estime-t-il.

Je sais pas s’ils sont nombreux à penser comme ça mais c’est déjà pas mal qu’il y en ait. Des graines de liberté en quelque sorte... " no more suicide and cruelty …let’s get together  be ready ". Les paroles sont ici.

Le plus important est sans doute le début de la mobilisation des femmes, mauvais signe pour ce pouvoir méprisant, sourd, aveugle & insensible pour ne citer que quelques unes de ses qualités… hors du commun, ça va de soi.

Alors, ni suicide, ni décoration barbare : rejoignez les Gilets Jaunes

 

*

 

Image4Pour macron, on efface tout & on recommence ?

Spartacus n’est pas d’accord, il n’est pas le seul, Fred Sochard non plus, semble-t-il. Faudrait demander l’avis des éborgnées, des mutilées, des emprisonnées, voire des conjointes de suicidés.

Celui des parents & amis de Steve, de Zineb. De Geneviève Legay, si toutefois elle a réussi à acquérir un peu de sagesse depuis sa sieste

Spartacus, il est à lire là :

emmanuel pétain macron : ni pardon, ni oubli, ni réconciliation. La messe est dite.

Est-ce Bormes-les-Mimosas et son climat, la célébration du débarquement en Provence, la consommation de substances illicites ou bien, une énième trahison qui peut expliquer cette soudaine envie de réconciliation de la part d'emmanuel macron. "

Ou tout simplement la peur ? Quand un soi-disant " bain de foule " est fliqué à ce point, la presstituée n’y fait pas allusion :

le figaro, télé loisirs, rtl, vous pourriez allonger la liste sans la moindre difficulté, si l’envie vous en prenait.

Y’a comme une drôle odeur dans cette cuisine, trouvez pas ? C’est normal !

 

*

 

Toujours dans la (mauvaise) cuisine : Les vrais chiffres du chômage : 6 554 100 inscrits à Pôle-Emploi au 2ème trimestre 2019 !

Selon l’igpn (& surtout les media des milliardaires), le chômage est en baisse.

En réalité, ce sont les chiffres qui baissent, pas le chômage.

 

*

 

Affaire tapie (derrière le mur… d’argent)

La cour de " justice " de la république ouvre une enquête contre éric woerth. L’ex-ministre du Budget du gouvernement fillon est soupçonné d’avoir accordé (mais non, pas encordé, c’est vous les mauvaises langues), en 2009, contre l’avis de son administration, une grosse ristourne fiscale à bernard tapie après la sentence de l’arbitrage.

Une compilation d’articles sur le sujet, puisque que la décision de la cjr date d’environ deux mois (annoncée par une dépêche reuters du 11 juillet). & vous connaissez la dureté répressive de la cour, avec cette pauvre christine, condamnée mais, heureusement, dispensée de peine (quelle peine ?). D’ailleurs, selon l’igpn, la cour est digne de confiance, impartiale, sévère mais juste, comme christine.

 

*

 

Puisqu’on est dans le pognon jusqu’au cou, enfin, vous, passke mézigue… Un petit truc sympa :

Frais bancaires : "Un rejet de prélèvement facturé 20 euros ne coûte que 20 centimes à votre banque" !

Je vous l’écrivais : bien sympa. Pour les banques, ‘videmment !

 

Quand elles plongent, c’est qui qui les renfloue ? C‘est nous !

Mais quand elles font du bénéf, c’est pas pour nous !

Moins t’as de flouze, plus t’es taxé. C’est-y pas dégueulasse ?

Mais, question droits de l’asticot, y paraît qu’c’est efficace.

 

*

 

Chez Patrick Cahez également, la présentation d’un bouquin :

Voyage en Misarchie - Emmanuel Dockès

(...) si j’étais vraiment libre, je ferais des trucs pas possibles, des choses incroyables, j’aurais une vie dingue et libérée de tous les carcans qui briment ma créativité et mon désir. C’est du moins ce dont j’étais persuadée jusqu’à ce que je referme le livre d’Emmanuel Dockès. « Voyage en misarchie. Essai pour tout reconstruire » (Éditions du Détour).

 

*

 

& du cher Matou Niçois : " Moi, je suis anarchiste "

Un texte relativement long en forme d’apologie, vous l’aviez (au savon de Marseille) deviné (de Cléopatre).

Extrait :

Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu. […] C’est, sous prétexte d’utilité publique, et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de la plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale. " Une citation de Pierre-Joseph Proudhon.

L’article du Diplo dont  Mačko Dràgàn s’est en partie inspiré est ici (& bien sûr très intéressant, vu qu’il est sur le Talus…). Paru en 2016, son titre complet " Aux sources du communalisme kurde - Murray Bookchin, écologie ou barbarie " évoque une zone de conflit(s) encore actuellement : le Rojava, partie kurde de la Syrie.  Il en était question dans le Talus du 4 août : Les États-Unis et Israël vont piller le pétrole de la Syrie occupée.

Sur l’entraide, voir aussi Pablo Servigne & François Ruffin (vidéo 1h 8 mn)

 

*

 

Dans le Blog de  Dràgàn, un billet plus récent : " Sur les traces de Thomas Sankara " qui raconte un reportage effectué pendant l’été 2014.

 

*

Puisqu’on est chez les Serbes (Dràgàn, c’est un prénom serbe) préparez les sacs à vomi :

Le trafic d’organes de serbes avait commencé avant le Kosovo

Sur le Saker francophone :

Contrairement à la croyance populaire, le commerce le plus sanglant de l’histoire, qui vit des organes prélevés sur des serbes du Kosovo capturés et emprisonnés, trouve ses sources ailleurs. Comme l’indiquent les médias serbes, dans le cadre du processus mené par la mission EULEX au Kosovo, « l’un des accusés a reconnu avoir participé à un trafic d’organes humains ». " […]

Qu’est ce qui vaut le coup d’être sauvé dans l’humanité ?

 

*

 

Ça ?

Quand le ministre de l’Agriculture didier guillaume, en charge du bien-être animal, assiste à une corrida, à Bayonne, ça donne :

HTTPS://WWW.INSTAGRAM.COM/P/B1OTWIXIZFO/?IGSHID=HSQX8ZLO0D9L

Source : Allan Barte & Merci à Layla pour le tuyau.

 

*

Vandale  par Fred Sochard, une deuxième fois à l’honneur dans ce Talus :

 

HTTPS://STATIC.MEDIAPART.FR/ETMAGINE/DEFAULT/FILES/2019/08/12/19-8-21-PERMANENCE.JPG?WIDTH=528&HEIGHT=528&WIDTH_FORMAT=PIXEL&HEIGHT_FORMAT=PIXEL

 

*

 

Voilà, c’est presque terminé, le Talus vous donne (c’est vraiment pas cher) rendez-vous après le G7,

Image5

y’aura sans doute des choses à raconter : les pompiers manifestent déjà sur place. En espérant que la répression que préparent les vrais fauteurs de troubles ne provoquera pas de nouvelle blessure grave ni de mort supplémentaire.

 

*

 

En attendant, n’oubliez pas, cette fois aux voisines du camping, à la pétanque, sur la plage, sous les pavés… de (re)commencer à convaincre. Pour ça,  le petit mot du Partageux sur le blog du Yéti , déjà publié dans le Talus du 16 juin & d’autres :

Maintenant on y va ! On bosse. On décide sa voisine, sa vieille tante et sa cousine à voter. Par Internet ou avec un formulaire papier déposé auprès de sa mairie. On en parle à ses collègues de boulot. On met une affiche artisanale sur la fenêtre qui donne sur la rue. On imprime un paquet de feuilles pour tous ceux qui regardent le moindre ordinateur avec la terreur enfantine des nuits sans lune. On prend la carte d’électeur du grand-oncle et on la recopie soigneusement sur la feuille avant de le conduire à la mairie du bled-en-chef.

Le lien pour télécharger le formulaire pré-rempli (avec la formule " Proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l'exploitation des aérodromes de Paris 2019-572 " aux endroits z’adéquats, faudra quand même remplir le reste).

 

Voir aussi Jean Gadrey, pour argumenter :

Le référendum sur les aéroports de Paris est essentiel, non pas d’abord contre Macron, mais POUR l’intérêt général et la réappropriation de l’avenir. "

 

& y’a aussi, plus facile à retenir, l’adresse du Talus : letalus.org

 

*

 

PARA NOSOTROS NADA, PARA TODOS TODO

 

C'est tout pour aujourd'hui GJ

 

 

 

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0