Talus
Revue de pressqu’hebdomadaire

Accueil > La revue > Talus du 30 octobre 2019

Talus du 30 octobre 2019

mercredi 30 octobre 2019, par Talus

Image1

Téléchargements :

 

 

 

Talus du 30 octobre 2019

Sommaire

 

Les petites nouveautés apparues dans l'édition précédente sont conservées :

les culs-de-lampe Cul de lampe renvoient au sommaire. En cliquant dessus vous " reviendrez " ici & les titres de chapitres du sommaire envoient aux titres des chapitres dans le contenu.

Partout

Les États contre les populations

International

Julian Assange

Rojava

Syrie

Palestine

Palestine bis

Palestine ter

Monde...

L’arabie, c’est où, dites ?

& le Japon, c’est loin ? Ou " tritium, le retour ".

Belgique toxique

Ici ou pas bien loin

Lettre d’Antonin Bernanos depuis la prison de la Santé

Anticor

Les cheminots face à une guerre de communication acharnée contre leur sécurité

Dans les guerres médiatiques

Quadrature du net

Ici aussi on extrade

Dans Lundi Matin également

Agribashing

À l’eau, à l’eau

Les flics sont infatigables (dans certains cas)

Évacuons

Compatibilités

Coupure

Bayonne

Absence

Pas sage à niveau

Pompiers Mahorais : ça chauffe

En vrac

Embrouille

& pour l'exemple

Totalement en vrac

 

Bonne(s) nouvelle(s)

Vincent Vierzat, de « Partager c’est sympa » a été relaxé

Entretien des câbles

Bertrand Usclat

Banda Simfònica d'Algemesí

Partout

Un texte de Juliette Keating qui résume bien la situation sur la planète :

Les États contre les populations

La guerre des États contre les populations est déclarée, sur tous les continents. Longtemps réservée aux banlieues et aux ghettos de relégation des plus pauvres et des racisé·es, la violence policière déborde ses frontières de cantonnement. Elle éclate aujourd’hui dans les rues des grandes villes où l’on compte les blessés et même les morts. […]

 

International

 

Julian Assange

La juge refuse à Assange un délai supplémentaire dans la procédure d'extradition vers les états-unis

 Le fondateur de WikiLeaks est apparu diminué devant le tribunal, où s'étaient rassemblés ses soutiens. Sa demande de reporter la date d'une prochaine audience sur son extradition vers les états-unis, où il risque 175 ans de prison, a été rejetée.

«Cette superpuissance a eu 10 ans pour se préparer à cette affaire, et je ne peux pas accéder à mes écrits» : malgré ses protestations auprès du juge, rapportées par le journal The Guardian, la demande de Julian Assange a été rejetée par le tribunal de Westminster, devant lequel il comparaissait en personne [...]

Dans The Guardian, ininegliche de compétition non, of course :

Julian Assange extradition judge refuses request for delay

Malgré le soutien de Gilets Jaunes français :

Gilets jaunes : 120 Français partent à Londres pour soutenir Julian Assange

Tout va bien, en route vers le pire des mondes possibles. Le réveil c’est pour quand ? Après la fin de l’épisode fachonazi en cours ? Gueule de bois garantie...

Dans " The Freedom Articles " :

These charges have nothing to do with justice, and they aren’t meant to be merely punitive. They’re made to serve as a deterrent. A deterrent to journalists anywhere in the world who might otherwise see fit to publish inconvenient facts about the US government.

En français :

Ces accusations n'ont rien à voir avec la justice, et elles ne sont pas censées être simplement punitives. Elles sont faites pour servir de dissuasion. Un moyen de dissuasion pour les journalistes du monde entier qui, autrement, pourraient juger bon de publier des faits gênants sur le gouvernement étasunien.

Dans cet article, il est fait référence au compte-rendu par Craig Murray de l’audience du 21 octobre. Le texte complet (que j’ai eu beaucoup de mal à encaisser) & sa traduction se trouvent dans les annexes sous le titre " Assange in Court ". À diffuser tant que possible, s’il vous plaît.

 

Une traduction deepL améliorée d’un des commentaires (la date envoie vers l’original en anglais) qui suivent le compte-rendu :

Graham Ennis

October 28, 2019 at 08:19

 

Je suis horrifié. Mais pas du tout surpris. Les pouvoirs judiciaires du royaume-uni ne sont pas plus honnêtes que ceux d'une république bananière, lorsque le pouvoir de l'état est exposé et mis en cause. Mon expérience personnelle me permet de bien comprendre la situation dans laquelle se trouve Assange. Il sera brisé, et une fois extradé (ils l'emmèneront probablement secrètement hors du pays à partir d'une base aérienne américaine), il sera immédiatement maltraité, enfermé, enchaîné et drogué, et traité comme un terroriste. Ils le garderont en vie pour le procès d'état, exactement comme la police terroriste russe l'a fait sous staline. Mais après un procès de spectacle, et une grosse condamnation criminelle, il deviendra une "non-personne". Nous savons tous ce qui arrive à ces victimes, cachées dans les profondeurs des centres de détention étasuniens dits "max". Des années d'isolement, de mauvaise nourriture, pas de lecture, un vélo d'appartement cassé comme seul exercice autorisé, des gaz lacrymogènes jetés dans la cellule au moindre signe de résistance, etc, sans parler de la drogue, des coups. Typique de la barbarie américaine. Ils le garderont bien sûr juste assez en état pour qu’il en fasse l'expérience pendant des années, jusqu'à ce qu'il devienne un fantôme fou. Je ne suis pas du tout surpris par la conduite vicieuse de la juge de district. C'est un outil de l'état. Mais c'est toujours légal, (à peine) pour les gens d'écrire à cette juge, et de protester contre sa mauvaise conduite. Je suggère qu'on la submerge avec des lettres au libellé fort. (mais pas de jurons !). Je crains que la procédure ne soit pas modifiée devant une juridiction supérieure, sur la base de multiples motifs juridiques de mauvaise conduite et de décisions erronées. Il y a tellement d'infractions à la loi dans sa conduite qu'elle ne devra jamais avoir la possibilité d’oublier ce qu'elle a fait malgré tout ce qu’elle tentera pour s’en défaire. Surtout l'emplacement du tribunal en février. Même pas assez de sièges pour les journalistes, et probablement réservés pour le daily mail. Le principe fondamental d'un procès public est violé. Nous devons protester. Nous devons lutter autant que possible pour éviter ces manquements à la loi.

 

Cul de lampe

 

Rojava

Dans Lundi Matin, deux articles Sur le Rojava :

- Mise au point sur l’agression turque au Rojava

Suivi d’un " droit de réponse "

signé par Le Collectif des Combattantes et Combattants Francophones du Rojava (CCCFR) et qui revient sur un certain nombre d’affirmations de la "Mise au point", pour défendre clairement les positions des YPG (« Unités de Défense du Peuple » au kurdistan syrien).

- Réponse aux idiots utiles de l'invasion turco-djihadiste

Où vous retrouverez des éléments déjà décrits par Corinne Morel Darleux (voir Talus du 18 septembre)

 

Cul de lampe

Syrie

« Pour Sama », chant d’amour à Alep

Waad Al-Kateab a filmé entre 2012 et 2016 le siège d’Alep-Est, la rencontre avec son mari, médecin d’urgence, puis la naissance de leur fille Sama, à qui elle raconte dans ce documentaire le chaos de la guerre et la force de l’amour.

 

Bande annonce du film.

 

Cul de lampe

 

Palestine

Agence Médias Palestine : Après le lavage gay (démonté par, entre autres, Jean Stern dans " Mirage gay à Tel Aviv "), le grand nettoyage végan :

 

propagande végane israël

Photo postée sur Twitter par l’armée de l’air israélienne le 1er novembre 2016, avec le tweet : « Une info pour le #Worldveganday : dans les FDI, les soldats #végans reçoivent des chaussures et des bérets végans. Photo : cette soldate végane a le #sourire, avec son béret végan ! »

 

[…] J’ai été quelque peu éberlué par un extrait d’une interview radio qui évoquait en ces termes une soldate végane : " Son régime a pour elle une telle importance que, si l’armée n’avait pas mis en place des conditions garantissant qu’aucune souffrance n’avait été infligée à un être vivant, elle ne se serait peut-être pas enrôlée dans une unité de combat ". La seule interprétation que je peux donner de cette phrase, c’est que cette soldate ne considère pas les Palestiniens comme des ‘êtres vivants’.  […]

 

Question : les femmes voilées sont elles vivantes ?

Réponse

 

Cul de lampe

Palestine bis

Les syndicats palestiniens exhortent les syndicats d’AXA à demander à AXA de se désinvestir des entreprises qui arment et financent l’apartheid israélien.

C’est pas la première tentative : AXA accusé de financer des " crimes de guerre " cité dans le Talus du 14 juillet

axa devrait protéger la vie plutôt que soutenir l’oppression en Palestine

Sur la pancarte :

" axa devrait protéger la vie plutôt que soutenir l’oppression en Palestine "

 

Cul de lampe

 

Palestine ter

Dans Haaretz :

If There’s Such a Thing as a Murderous Culture, Then It Exists in Israel

ou :

S’il y a quelque chose comme une culture du meurtre, alors elle existe en israël.

Un texte de Gideon Levy

L’article est en anglais, bien sûr, mais les deux photos montrent bien de quoi il est question :

Un soldat israélien arrête un Palestinien à la suite d'une manifestation hebdomadaire contre l'expropriation de terres palestiniennes par Israël

An Israeli soldier detains a Palestinian man following a weekly protest against the expropriation of Palestinian land by Israel,Kfar Qaddum, West Bank, August 23, 2019. AFP

Un soldat israélien arrête un Palestinien à la suite d'une manifestation hebdomadaire contre l'expropriation de terres palestiniennes par Israël, Kfar Qaddum, Cisjordanie, 23 août 2019. AFP

 

Un soldat israélien arrête temporairement un jeune Palestinien

An Israeli soldier temporarily detains a Palestinian youth in the village of Kfar Qaddum, West Bank, August 23, 2019.AFP

Un soldat israélien arrête temporairement un jeune Palestinien dans le village de Kfar Qaddum, Cisjordanie, 23 août 2019. AFP

 

Cul de lampe

 

Monde...

LE MONDE ENTIER VEUT LA CHUTE DU RÉGIME (de bananes ou de républiques bananières du grand capital ?)

 

Il est pénible, ce MONDE, à réclamer tout " en même temps " :

Justices (pas institution judiciaire, bien sûr)

sociale

écologique

fiscale

respect des droit humains

RIC…

Épikoicor ? Non mais !

J’ai hésité à mettre justice au pluriel : elles sont liées sinon facettes (dans ce cas au pluriel) du même idéal (au singulier).

 

Cul de lampe

 

L’arabie, c’est où, dites ?

Mohammed ben Salmane assume «toute la responsabilité» dans le meurtre du dissident Khashoggi

Après les dénégations officielles :

Khashoggi: le rapport de l'experte de l'ONU est «sans fondement», selon un ministre saoudien (dans le figaro le 19 juin 19, ça fait 4 mois...).

 

Cul de lampe

 

& le Japon, c’est loin ? Ou " tritium, le retour ".

Le Japon va-t-il vraiment déverser l'eau radioactive de la centrale nucléaire de Fukushima dans l'océan ?

Cette solution, évoquée publiquement par un ministre japonais, est jugée réaliste par les experts. Mais ils soulignent que le million de mètres cubes d'eau contaminée ne peut être rejeté dans l'océan qu'au compte-gouttes, comme dans le cadre du fonctionnement normal d'une centrale nucléaire.

 

Vous connaissez le volume d’une goutte d’eau ?

Ben, en fait il est variable de quelques molécules à tout plein… Les gouttes qui forment le brouillard sont bien plus petites que celles qu’on obtient avec un compte-gouttes, y’a pas photo (surtout dans le brouillard). Au compte-gouttes, & c’est plus précis qu’à la louche, le volume est d’à pas trop grand’chose près de en termes de galénique, c'est à dire ce qui est utilisé dans les formulations en pharmacie... 0,05 ml.

 

Sans vouloir vexer les tenants du nucléaire, un million de m³ ça fait tout de même pas mal de gouttes !

Imaginez qu’un système automatique, paske pour un humain… vous allez voir... un système automatique & tac donc pour rejeter dans l’océan à proximité, c’est à dire pas trop loin, une goutte à la minute… Ça y est le voilà reparti dans ses calculs à la c…vous entends-je maugréer d’ici.

Bon, tant pis, un si beau calcul ! & pisske vous êtes grossières,  vous n’aurez que le résultat : 38051 années & 9 mois alors, vous comprenez, le compte-gouttes, où c’est qu’il peut le mettre môssieur l’expert ?

Y’aka mettre une goutte par seconde alors ! D’accord mais ça fait encore 634 ans & 2 mois, sans compter (pas les gouttes mais c’est pire) que ça continue à se remplir pendant ce temps-là. J’arrête là avec les problèmes de robinets qui fuient passkon résoudra pas les soucis de sécurité à la sncf comme ça.

 

Retour au Japon : comme ici, les profits sont privés, les pertes publiques !!!

[…] Tepco, l'entreprise qui exploitait la centrale, depuis nationalisée [...]

 

Un peu plus loin, on trouve :

[…] "Il n'y a pas une solution idéale, il faut faire des compromis" [...]

 

Qui pourrait me rappeler quels ont été les procédures démocratiques d’installation de centrales nucléaires ? Quel que soit l’endroit sur la planète…

& maintenant il faut faire des compromis qui engagent l’ensemble de l’humanité, & bien plus : " En attendant le vote des bêtes sauvages ". Merveilleux !

Oui, bien sûr, le bouquin ne traite pas vraiment des bêtes sauvages, ni des poissons, crustacés, cétacés & autres bestioles marines, juste des dictateurs africains. Mais, dites-moi, africains ou autres, ils seraient bêtes les dictateurs ? Sauvages ? Ah bon, vous croyez ?

En continuant la lecture, on continue à s’amuser :

[…] En France, les concentrations rencontrées dans l'eau des fleuves refroidissant les réacteurs restent largement inférieures au seuil de risque radiologique. Et un suivi réglementaire est assuré." [...]

Ouf, je me demandais si les protections chez nous étaient aussi efficaces que les douaniers en avril 1986, me voilà rassuré, tout est réglementaire.

[…] Ensuite, "il faut aussi une acceptation sociétale", ajoute Thierry Charles. "Il faut en discuter très tôt avec la société. La concertation doit englober toutes les parties prenantes : la population locale, les pêcheurs qui ne veulent plus entendre parler de rejets…" [...]

Qu’est ce que je vous écrivais : voilà la démocratie ! C’est quand ils ont le nez dedans qu’ils acceptent d’en discuter avec des gens qui veulent plus en entendre parler, quel humour, ces " responsables " !

cette option était "la solution la plus rapide et la moins onéreuse". Elle n'avait toutefois pas exclu d'autres moyens "faisables", quoique plus longs et coûteux.

"le ministre japonais n'a pas dit autre chose que ce qui se dit depuis longtemps dans les cercles d'experts à l'international. Ce qui change, c'est qu'un officiel le dise."

 

Ouais, mais ça change quoi ?

Comme " il vaut mieux " (des questions ?) faire dans le plus rapide & surtout le moins cher, la centrale est en solde, la " solution " (au tritium) ira rejoindre les zones de pêche.

Si vous grimpez sur le Talus en route, y’a un petit topo sur le tritium dans celui du 15 août.

Comment ça, " qu’est ce qu’ils ont fait les douaniers en avril 86 ? "

C’est vrai que ceux qui sont nés cette année là ont déjà 33 ans, & c’est pas forcément dans leurs souvenirs… hé ben, figurez-vous qu’ils ont réussi à arrêter le nuage radioactif en provenance de Tchernobyl à la frontière ! Française, bien sûr, on croirait pas, hein ?

 

Cul de lampe

 

Belgique toxique

Transport routier de matières dangereuses, sur le périf bruxellois...

Intervenants périf Bruxelles

En voyant l’équipement des intervenants sur le site, on se dit que les voisins du périf, z’ont intérêt à avoir de bons joints aux fenêtres...

 

Mais les accidents se suivent :

Camion accidenté sur la E19: pas de risque de toxicité pour la population

 L’accident s’est produit sur l’autoroute E19 Bruxelles-Mons-Valenciennes à hauteur de Maisières mercredi, vers 1h30, lorsqu’un camion immatriculé en Italie s’est couché sur le flanc. De la résine en solution «assimilable à de la colle», un produit hautement inflammable et toxique...«Les seuils critiques d’exposition n’ont pas été atteints», a assuré le bourgmestre de Mons.

J’espère que vous êtes rassurées.

 

Cul de lampe

 

Ici ou pas bien loin

 

 Lettre d’Antonin Bernanos depuis la prison de la Santé

Antonin Bernanos est en détention provisoire depuis plus de 6 mois. Nous avions notamment interviewé sa mère en juin pour évoquer les conditions exceptionnelles de son incarcération. Il est soupçonné d’avoir participé à une bagarre contre des militants fascistes dont Antoine Oziol de Pignol, membre de génération identitaire, qui a jugé audacieux de déposer plainte auprès de la police pour s’être fait voler une basket bleu blanc rouge et avoir pris quelques coups. Cependant, selon les aveux même de l’enquête de police, Antonin Bernanos n’apparaît pas sur les enregistrements des caméras de vidéosurveillance qui ont filmé l’altercation, ce qui n’a pas empêché certains magistrats de juger utile son maintien en détention.

La situation d’Antonin Bernanos avait été décrite dans le Talus du 23 juin.

Précision à propos de l’article de france-soir cité en lien dans la lettre d’Antonin : les groupes d’extrême droite au Donbass n’étaient pas pro russe contrairement à ce qu’affirme france-soir, c’est " un peu " plus compliqué . D’autre part, je n’ai pas trouvé de trace d’un quelconque " relais " dans Sputnik, étonnant, non ?

Une accusation massivement relayée sur les réseaux sociaux par des comptes proches de l'extrême droite, par le site islamophobe Riposte Laïque ou le média russe Sputnik.

 

Comme le conclut l’article du Saker (traduit de " Moon of Alabama ") :

les infos ne peuvent jamais remplacer le besoin d’un savoir indépendant. Cela prend du temps, mais l’effort en vaut la peine.

 

Cul de lampe

Anticor

Pourquoi nous, magistrats et citoyens, adhérons à Anticor

À la suite de l’ouverture d’une procédure administrative décidée par la ministre de la Justice contre Éric Alt, Vice President d’Anticor et premier Vice President adjoint au tribunal de Paris, plus de 50 collègues ont décidé d’adhérer à Anticor afin de dénoncer cette attaque contre la liberté d’expression et d’engagement des magistrats.

Que serait-il arrivé à Julian s’il avait été en france ?

 

Cul de lampe

 

Les cheminots face à une guerre de communication acharnée contre leur sécurité

https://blogs.mediapart.fr/morvan56/blog/201019/les-cheminots-face-une-guerre-de-communication-acharnee-contre-leur-securite

Mais, vous allez être surprises : au gouvernement on con sidère que le droit de retrait ne s’applique pas. La borne a même déclaré :

"Ce mouvement est très choquant." La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a commenté, lundi 21 octobre, le "mouvement social inopiné" qui affecte la SNCF depuis vendredi. "Mettre en difficulté des Français qui veulent partir en vacances, travailler, c'est clairement pas ce qu'on attend d'un service public", a-t-elle déclaré au micro d'Europe 1. "Il faut que le travail reprenne pour arrêter de pénaliser les usagers", a-t-elle ajouté, réclamant des sanctions.

C’est moi qui graisse & souligne.

Très choquant ", c’est assez... percutant, un peu comme si un train avait... heurté un camion, par exemple. Les otages sont de retour, évidemment, & les blessées, oubliées.

Au fait, c’est pas moins la direction de la sncf que les cheminots qui prennent les passagers en otage : pour pas être d’accord, faut être au moins deux, non ? Mais j’ai l’impression que la borne est tellement du côté de la direction qu’elle en a oublié son existence, un peu comme quand on entre dans un endroit où ça pue, au bout d’un moment on sent plus rien. Pourtant, ça pue toujours autant.

& faut que j’vous dise, y’a un truc qui m’chiffonne :

" c'est clairement pas ce qu'on attend d'un service public "

 

D’accord, mais ON en attend quoi ? De pas risquer sa peau ni celles des autres quand on se déplace en train, que ce soit à cause du manque d’entretien des voies, aiguillages, ouvrages d’art, etc ou des conditions de travail des conducteurs, chefs de gares…

Ah, ouais, ce ON là, il cherche pas la rentabilité (totalement incongrue aïaïaïe, c’est passé juste encore cette fois, dans le cadre d’un service PUBLIC, justement) , encore moins le court terme : On est pas ministre : ON prend le train.

 

Cul de lampe

Pas sage à niveau

Comme vous savez, tout va bien à la sncf :

Collision mortelle près de Lamballe : le trafic SNCF reprend progressivement en Bretagne

La sécurité est assurée pour tout le monde ! N’est-il pas, agnès ?

 

Cul de lampe

Dans les guerres médiatiques :

L'Assemblée acte la non-compensation à la Sécu des mesures "gilets jaunes"

Les mesures Gilets Jaunes ? Salauds de Gilets Jaunes ! Les mesures milliardaires (isf, flat tax...), on en cause plus ?

 

Cul de lampe

 

Quadrature du net :

Recours contre le renseignement : compte-rendu de notre audience devant la Cour de Justice de l’Union européenne

Les 9 et 10 septembre, La Quadrature était aux côtés de Privacy International, FDN, FFDN, igwan.net, et le Center for Democracy & Technology (CDT) pour plaider devant la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), contre le régime français de conservation généralisée des données de connexion et loi Renseignement. Voici un bref compte-rendu de cette audience [...]

Dans cette affaire, et depuis 2015, La Quadrature demande quelque chose d’extrêmement simple : maintenir et réaffirmer la jurisprudence actuelle de la Cour suprême de l’UE qui interdit sans ambiguïté une conservation généralisée des données de connexion. C’est parce que les États membres de l’Union européenne, dont la France, refusent de respecter cette règle claire du juge européen que nous plaidions contre cette surveillance de masse. [...]

Dans la plaidoirie de l’avocat des assos, on trouve, par exemple :

[…] en juillet dernier, la Présidence de la République française a publié sa « stratégie nationale du renseignement », qui annonce ses perspectives pour les cinq années à venir. La lutte contre les manifestations y trouve une place singulière. Je cite : « l’anticipation, l’analyse et le suivi des mouvements sociaux (…) par les services de Renseignement constituent une priorité ». [...]

Il est en effet extrêmement préoccupant de lire la Présidence de la République affirmer que ses services de renseignement doivent surveiller les « affirmations de vie en société » d’ordre éthique « qui peuvent exacerber les tensions au sein du corps social ». Cette formule est susceptible de viser n’importe quel mouvement politique qui contesterait l’action du Gouvernement ou de la majorité.

Aussi bien, dans la présente affaire, les associations que je représente ne sont pas animées par la crainte de dérives futures et abstraites que les faiblesses du droit français rendraient simplement probables.

 

Non, elles sont animées par une crainte actuelle et matérialisée, nourrie d’abus et d’atteintes, qui se constatent quotidiennement en France, notamment par la pratique des « gardes à vue préventives » qui se sont multipliées ces derniers mois ou par la crainte généralisée de chaque citoyen de ne pouvoir exercer paisiblement et librement, c’est-à-dire sans être indûment surveillés, son droit fondamental de participer à la vie politique et sociale de son pays. […]

Les conclusions de l’avocat général de la cour sont attendues fin décembre.

À suivre...

 

Cul de lampe

 

Ici aussi on extrade

(Cesare Battisti)

Justice pour Vincenzo Vecchi - par Eric Vuillard

Éric Vuillard est écrivain, auteur, entre autres de " l’Ordre du Jour ",

 

L'ordre du jour

Un (excellent) petit bouquin qui retrace la participation active des grands industriels allemands à la montée du nazisme.

« Messieurs, vous venez d'entendre le chancelier Hitler, nous voulons une victoire aux élections du 5 mars pour stabiliser l'économie de l‘Allemagne, éradiquer les communistes et les opposants et supprimer les syndicats pour rétablir le pouvoir du chef d'entreprise. Je vous prie donc de cracher au bassinet ».

C'est à peu près en ces termes que le président du parlement Goering s'adresse aux 24 industriels et banquiers convoqués le 20 février 1933. Les millions de Deutsche Marks de la compromission du grand capital au régime nazi assurèrent la fortune de ces familles qui règnent encore aujourd'hui et qui s'appellent Krupp, Siemens, Opel IG Farben, Telefunken, Bayer, BASF… Fortune construite sur le dos des prisonniers des camps de concentration notamment. [...]

BMW ne figure pas dans cette liste mais a aussi profité de la main d’œuvre " bon marché " des camps de concentration, voir le Talus du 23 juin : " Les héritiers milliardaires de BMW disent que leurs vies sont plus difficiles qu’on ne le pense ".

Revenons à Lundi Matin où Éric Vuillard termine son texte par :

[…] dans toute procédure simplifiée, moins de procédure signifie avant tout moins d’avocat, moins de juge, moins de justice, et surtout moins de garanties ; tandis que dans cette affaire la peine encourue par Vincenzo Vecchi est de 12 ans, les juges français doivent dire non. Les journalistes français doivent couvrir attentivement cette affaire. Nous devons tous dire non. Sans quoi, à quel silence nos noms resteront attachés ?

 

… Je n’ai rien dit, de Martin Niemöller, déjà cité dans le Talus...

 

Cul de lampe

 

Dans Lundi Matin également :

Chères lectrices, chers lecteurs, nous avons besoin d’argent [...]

Rouen-sous-Lubrizol

Sans rentrer dans les détails de l’organisation de notre rédaction, il s’avère que l’équipe en charge d’une grosse partie du travail ingrat habite à 1100 mètres de l’usine Lubrizol de Rouen, exactement dans l’axe du panache de fumée qui s’est répandu sur la ville et ses alentours le 26 septembre dernier. Ne souhaitant pas attendre que le préfet de Seine-Maritime leur indique le taux de dioxines retrouvé dans le sang de leurs enfants, ils ont préféré quitter la ville en pleine nuit. Depuis, la situation s’est " normalisée " : les écoles ont rouvert leurs portes, les commerçants se plaignent de la baisse du tourisme et la population s’est habitué à respirer les odeurs d’hydrocarbures qui vont et viennent selon la direction du vent. [...]

 

Cul de lampe

 

Agribashing

"Ce n'est pas l''agribashing' qui pousse au suicide !" : des agriculteurs regrettent la mobilisation lancée par la FNSEA

Où l’on apprend que :

- la Coordination rurale (qui a obtenu 21,54% des voix lors des dernières élections des chambres d'agriculture)

- la Confédération paysanne (20,04% des voix lors des dernières élections des chambres d'agriculture).

soit plus de 41 % (sur les 46,5 % qui ne se sont pas abstenus) dont on entend rarement parler, contestent le bien-fondé de l’action de la fnsea :

[...]

- L' " agribashing " cache la forêt. La priorité reste d'augmenter les revenus des agriculteurs et de les tirer du bourbier administratif dans lequel ils sont plongés.

Bernard Lannes, céréalier et président de la Coordination rurale

[...]

- Dans ma ferme, nous sommes deux pour gérer une cinquantaine d'animaux. On arrive donc à prendre le temps de les observer et de s'occuper d'eux. Ce qui nous rend plus à l'aise pour montrer notre travail aux consommateurs, et dissiper les éventuelles craintes.

Charlotte Kerglonou-Mellier, éleveuse de vaches laitières en Ille-et-Vilaine

[...]

Sans oublier que les productrices bio sont nombreuses à attendre les aides que leur doit l’état, depuis suffisamment longtemps pour que certaines en soient réduites à mettre la clef sous la porte.

 

Cul de lampe

 

À l’eau, à l’eau

On connaissait les " zones blanches " sans réseau de téléphonie mobile mais s’il faut attendre aussi longtemps pour les " noircir "… y’a un peu de marge pour les électrosensibles

Un village français va être raccordé à l’eau potable après un siècle d’attente

Faut pas être pressée ! Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, c’est pas dans le fin fond de l’Ardèche, la Creuse ou la Lozère, pas du tout : en plein Pas de Calais, pas bien loin de Bruay en Artois (qu’est devenue Bruay-Labuissière y’a déjà quelque temps)

 

Cul de lampe

 

Les flics sont infatigables (dans certains cas) :

Cédric Herrou de nouveau placé en garde à vue

Les infos ne circulent pas vite chez les fdoc ! Faudrait peut-être leur fournir des cerfs-volants… pour qu’il soient plus rapides.

Depuis, Cédric a quand même été relâché, faut écrire qu’il était en règle & ses passagers également, mais tout de même, z’étaient noirs (de peau).

 

Cul de lampe

 

Évacuons

& de plus, il n’y a pas de violences policières (d’ailleurs, si y’en a pas , ça devrait pas être au pluriel, non?) :

Évacuation d’un squat de migrants à Bagnolet : la vidéo qui révèle des violences policières

 

Si même le canard à nanard se met à les dénoncer…

 

Cul de lampe

 

Compatibilités

La connerie en revanche atteint rapidement des sommets :

61% des Français jugent l'islam «incompatible» avec les «valeurs» de la France, selon un sondage

Évidemment, on ne connaît pas les questions, ni même & surtout pourquoi " on " les pose. On pourrait se faire une ‘tite idée quand même : est-ce que ça n’irait pas dans le sens d’une provocation à la guerre civile ? Un peu comme d’autres s’y essayent… de préférence à la lutte pour plus de justice.

Étrangement, les questions " est-ce que le judaïsme, le protestantisme, le bouddhisme zen, l’intégrisme catho, la culotte du zouave du pont… sont compatibles selon vous avec lesvaleursdelafrance ", ne semblent pas intéresser le jdd. Au fait jdd, ça veut dire quoi ? Pas journal de débiles, quand même ?

 

Cul de lampe

 

Coupure

Un agent de la mairie de Meaux appelle à «couper la tête» d'une femme voilée

Tête à couper ?

Une tête à couper, vraiment ?

 

Cul de lampe

 

Bayonne

Pendant qu’on est dans l’islamophobie, les canards dominants titrent tous (ou presque) :

Bayonne : coups de feu devant la mosquée...

& pas comme ça :

Bayonne :

un ex-candidat du front national suspect d’avoir tiré & blessé grièvement deux personnes devant la mosquée qu’il aurait tenté d’incendier

Dans le parisien, tout à la fin de l’article :

Le suspect, qui a reçu une formation militaire dans sa jeunesse, avait été candidat aux départementales en 2015 sous l'étiquette du Front national. Il n'avait toutefois pas été élu dans son canton.

Tout pour plaire, le citoyen !

Évidemment, évidemment, les politicardes condamnent, castaner & le pen comprises.

 

Cul de lampe

 

Absence

Le parisien, le retour : sur Là-bas si j’y suis.

Quand Le Parisien oublie la France sur la carte du monde (en accès libre, grâce aux abonnés modestes & géniaux).

Mardi 22 octobre, notre reporter Gaylord Van Wymeersch a lu Le Parisien, aguiché par sa « une » : « pourquoi notre monde est en ébullition ». Liban, Espagne, Chili, Angleterre, le quotidien fait la liste des soulèvements qui se multiplient dans le monde entier. Mais tiens, Le Parisien a oublié un pays… Lequel ? Notre employé de la semaine, Gaylord Van Wymeersch, a la réponse...

 

Cul de lampe

 

Pompiers Mahorais : le torchon brûle

À Mayotte, les pompiers refusent d’assurer la sécurité d’Emmanuel Macron

Ça, c’est pas sympa ! Vilains pompiers !

Cul de lampe

En vrac

 

Embrouille

Les policiers roulent avec sa voiture, elle paye leurs amendes

Depuis la confiscation de son Audi par un juge et sa remise à un service de police, une habitante du Nord reçoit contravention sur contravention. Cette situation ubuesque lui a même coûté son permis.

 

Cul de lampe

 

& pour l'exemple

Un élu chilien justifie l'usage de la force en prenant pour exemple Macron avec les Gilets jaunes

En voilà un qui sait choisir les bons exemples !

 

Cul de lampe

 

Totalement en vrac :

Des slips et des couche-culottes sur des statues de nus à l'UNESCO !

 

Cul de lampe

 

Bonne(s) nouvelle(s)

 

Vincent Vierzat, de « Partager c’est sympa » a été relaxé

Partager c’est bien mais quand on peut rien faire ?

&

Naître et vivre dans la rue, ou en cellule?

Bonne nouvelle niçoise de Mačko mais pour l’avoir ou la voir, faudra lire jusqu’au bout !

 

Cul de lampe

 

Entretien des câbles

(pour ne pas les péter)

 

Bertrand Usclat

Consommation Rebellion par Bertrand Usclat - Broute

 

Cul de lampe

 

Banda Simfònica d'Algemesí

Flashmob realitzar per la Banda Simfònica d'Algemesí el 23 de febrer de 2013 en Algemesí, interpretant el Bolero de Ravel.

 

Cul de lampe

 

Voilà, le Talus se termine, comme toujours incomplet : bien d’autres sujets (Barcelone...) auraient pu ou dû y trouver une ‘tit’place cette fois mais…

Merci de nouveau d’avoir eu le courage de lire jusqu’ici & de diffuser l’adresse :

HTTPS://WWW.LETALUS.ORG/

ou https://www.letalus.org

ou encore, plus simplement : letalus.org

 

… si vous en voyez l’intérêt.

 

PARA NOSOTROS NADA, PARA TODOS TODO

pour nous rien, pour tous tout

 

C'est tout pour aujourd'hui GJ

 

 

Vos commentaires

  • Le 13 novembre 2019 à 21:34, par Anaïs En réponse à : Talus du 30 octobre 2019

    Ouais ben si la borne elle comprenait quoi que ce soit, elle serait pas ministre déjà, puis en plus, elle prendrait le train pour voir. Mais bon.

    Ça se saurait si les flics respectaient le code de la route...

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0